Des agents expriment de la gentillesse à un homme dans le besoin

Affiché le vendredi juin 19 2020
Des agents expriment de la gentillesse à un homme dans le besoin
Deux agents du SPO ont aidé un homme de manière inhabituelle

Deux agents du SPO ont aidé un homme de manière inhabituelle. 

Ils patrouillaient dans le quartier ouest de la ville vers 7 h le 27 mai lorsqu’ils ont été dépêchés vers un commerce du chemin Strandherd. Un citoyen soucieux avait signalé qu’un homme errait sans but dans le terrain de stationnement sans soulier ni bas ni chemise. 

« Il n’était pas heureux de nous voir », a dit l’un des agents, qui a joint le SPO il y a deux ans de cela. « Il était peu coopératif et lorsque nous lui avons offert de l’escorter vers un refuge, il a refusé avec quelques jurons. »

L’homme n’enfreignait aucune loi et il n’y avait aucun motif pour les agents de l’arrêter, alors ils n’ont eu d’autre choix que de le laisser être lui-même. 

Vers 9 h ce jour-là, la police a reçu un autre appel à propos d’un homme qui correspondait à la même description, cette fois dans le secteur du chemin Greenbank et de la promenade Berrigan.

Les deux mêmes agents ont été dépêchés sur les lieux. « Cette fois, il s’est montré plus coopératif », a dit le second agent, qui a été embauché par le SPO en 2019. « Il nous a demandé de l’escorter vers un magasin du chemin Baseline pour qu’il puisse encaisser un chèque et s’acheter des vêtements. »

Les agents lui ont offert un transport et ils ont évalué son état mental en cours de route.

« Il avait quelques problèmes », a dit le premier agent, « mais son principal était qu’il ne pouvait accéder au magasin pour encaisser son chèque parce qu’il ne respectait pas le code vestimentaire. »

Les agents se sont rendus à un magasin avoisinant et lui ont acheté une chemise, des bas et des chaussures.

Il était reconnaissant et a promis de les rembourser dès qu’il aurait encaissé son chèque.

Les agents ont refusé le paiement et, après s’être assurés que l’homme avait un endroit où se rendre par la suite, ils ont poursuivi leur patrouille.

« Cet homme n’enfreignait aucune loi, mais bravo au public de nous avoir téléphonés pour nous demander de vérifier la situation », a dit le premier agent. « Nous avons pu trouver le nœud du véritable problème et le résoudre avant qu’il ne dégénère en une situation peut-être plus grave. »

Les deux agents ont préféré taire leur identité. Ils souhaitaient simplement aider quelqu’un aux prises avec un besoin plutôt essentiel dont la plupart d’entre nous n’avons pas à nous soucier et ils encouragent ce type de signalement.

Contactez-nous