Les jeunes étaient sceptiques, mais un agent les aide à récupérer leurs vélos

Affiché le mercredi juillet 29 2020
L'agent Forgie fait une démonstration du bond du lapin à deux roues
L'agent Forgie fait une démonstration du bond du lapin à deux roues

Trois frères dont les vélos avaient été volés un mois auparavant les ont récupérés, grâce à un agent qui s’était arrêté pour bavarder avec eux.

Le 23 juillet dernier, l’agent Troy Forgie de la Police d’Ottawa patrouillait à vélo dans le quartier Bayshore lorsqu’un jeune résident lui fit démonstration d’un « wheelie ». Quand le garçon lui lança le défi d’en faire un à son tour, l’agent Forgie lui présenta un autre tour qu’il appelle le « bond du lapin à deux roues », un saut où les deux roues quittent le sol en même temps. Le garçon fut impressionné, comme le furent trois autres garçons qui observaient la scène près de là.

« Le fait d’être à vélo me rend plus accessible et abordable pour les résidents », dit l’agent Forgie. « Exécuter une prouesse, ça entame bien une conversation auprès des jeunes. »

C’est alors que les garçons parlèrent à l’agent Forgie du vol de leurs vélos. Il leur demanda s’ils avaient signalé le vol à la police. Ils ne l’avaient pas fait. Les frères, âgés de 14, 12 et 10 ans, avaient supposé que ce serait peine perdue.

L’agent Forgie les pria de décrire les vélos, et les garçons lui montrèrent une photo.

« Je reconnus les vélos et je savais précisément où ils se trouvaient », raconte l’agent Forgie. Il les avait aperçus aux objets perdus du centre commercial Bayshore. Ce n’était pas improbable, les frères ayant indiqué que c’est là où les vélos leur avaient été dérobés.

Les garçons étaient sceptiques, mais ils passèrent chez eux et demandèrent à leurs parents la permission d’accompagner l’agent au centre commercial Bayshore pour y récupérer leurs vélos.

L’agent Forgie se rendit à l’arrêt d’autobus avec les frères, et comme ils n’avaient pas de cartes d’abonnement, il demanda au chauffeur d’OC Transpo si pouvait leur accorder un passage gratuit afin qu’ils puissent aller reprendre leurs vélos. Le chauffeur s’y prêta volontiers.

L’agent Forgie et l’agente Carleigh Entwistle se rendirent à vélo jusqu’au centre commercial Bayshore pour y rejoindre les garçons et les vélos s’y trouvaient, tel qu’il l’avait dit.

« Les sourires sur leurs visages étaient à la fois joyeux et incrédules », dit l’agent Forgie. « Jusque là, ils n’avaient pas cru qu’ils retrouveraient leurs vélos. »

Les agents raccompagnèrent les garçons jusqu’à leur quartier. En route, ils rencontrèrent le père des trois frères, qui se rendait faire des emplettes à pied. Lui aussi fut ébahi de constater que les vélos avaient été retrouvés, et il exprima sa reconnaissance aux agents.

« Je me souviens de ce que ça représentait d’avoir un vélo quand j’étais petit, et je sais à quel point il m’aurait manqué si on me l’avait enlevé », explique l’agent Forgie. « Je suis bien content qu’on ait pu leur rendre leurs vélos à temps pour profiter de la bonne part de l’été qui leur reste. »

L’agent Forgie est un adepte convaincu de la police à deux roues et il paraît évident que les enfants du quartier partagent son avis. « Les jeunes nous suivent à vélo. C’est de la police communautaire à son meilleur, puisque si les garçons ne m’avaient pas parlé de leurs vélos, on n’aurait jamais su à qui ils manquaient. »

Rien n’est trop mineur pour être signalé. Le signalement d’incidents permet à la Police d’Ottawa de faire un suivi et de mieux connaître les tendances et les schémas de la criminalité. Vous pouvez déposer un rapport en ligne ou en téléphonant à l’Unité du signalement à la police au 613-236-1222, poste 7300. 

Vous pouvez contribuer à la protection de votre vélo en l'enregistrant sur 529 Garage. S'inscrire à l'appli ne prend que cinq minutes et cela pourra aider la police à retrouver plus rapidement votre vélo s'il est perdu ou volé.

 

 

Contactez-nous