Une formation sous-glace permet à l'équipe de plongeurs de la Police d'Ottawa de parfaire ses compétences d'élite de sauvetage aquatique

Affiché le vendredi février 28 2020
MDT
L'Unité comptait parmi les deux organismes policiers invités à une séance de formation

Plus tôt ce mois-ci, l’Unité marine, de plongée et de sentiers (MPS) du Service de police d’Ottawa a profité d'une occasion unique de faire de la plongée sous glace à Québec.

L'Unité comptait parmi les deux organismes policiers invités à une séance de formation de trois jours organisée par le Experimental Diving Underwater Group.

« Nous avons été chanceux d'acquérir cette expérience pour la rapporter dans notre collectivité », a déclaré l'agent Shyldon Safruk, membre de l'Unité MPS du SPO et auparavant plongeur dans la marine. « Dans le domaine de la plongée militaire, ce sont les meilleurs d'entre tous. » Au total, huit membres de l'Unité MPS du SPO eurent non seulement la chance de plonger sous la glace, mais aussi dans l'obscurité, dans le cadre d'exercices de visibilité nulle.

« Se trouver sous la glace est déjà intimidant, mais avec la noirceur, on passe à un autre niveau », dit l'agent Safruk. « La seule clarté provient des lampes de poche que nous portons. »

Au sein de conditions d'eau près du point de congélation, les plongées ne durent que de 20 à 30 minutes. C'est en raison du fait que, même doté du meilleur matériel, un être humain ne peut guère endurer plus que cela. Les doigts et les orteils ressentent immédiatement le froid. Heureusement, des tentes de réchauffement attendent les agents dès qu'ils émergent des eaux glaciales.

Se servant d'un cockpit d'hélicoptère immergé dans un bassin du fleuve Saint-Laurent expressément aux fins de la formation, l'équipe MPS a pu pratiquer l'inspection et la récupération.

Heureusement, les sauvetages en eau sont rares à Ottawa, mais il est bon de parer aux éventualités. 

L'agent Safruk fait partie de l'Unité MPS depuis 10 ans et prit part à une récupération sous-marine il y a plusieurs années, lorsqu'un véhicule sombra dans les eaux glaciales de Fitzroy Harbour. « Je n'ai jamais eu aussi froid de toute ma vie », affirme-t-il.

Contactez-nous