Les 4 principales infractions routières en 2019

Affiché le vendredi février 14 2020
Les 4 principales infractions routières en 2019
Les 4 principales infractions routières en 2019

Toujours pressé?

« Il est préférable de perdre une minute de votre vie que de perdre votre vie en une minute », dit le sergent Rob Cairns, de l'Unité de la circulation du Service de police d'Ottawa.

Les quatre premières infractions routières de 2019 poussent la police à inciter les usagers de la route à ralentir et à miser avant tout sur la prudence lors de leurs déplacements :

1) La vitesse excessive termine l'année au premier rang, presque 10,000 constats d’infractions délivrées aux conducteurs négligents. « Les conducteurs ne réalisent pas à quel point la vitesse excessive peut être dangereuse », déclare le sergent Cairns. Dépasser la limite de vitesse, ne serait-ce que de 10 km/h, peut signifier la différence entre la vie et la mort, et ce pour chacune des parties en cause.

2) La conduite inattentive (cellulaire et autres appareils portatifs) continue à nuire à la sécurité routière. Les agents ont émis près de 2600 constats d’infraction au cours de la dernière année. « Les deux sont des tâches intellectuelles, » déclare le sergent Cairns. « Votre cerveau ne peut faire deux choses à la fois, ce qui signifie que si vous textez, vous n'êtes pas concentrés sur votre conduite. » Un moment d'inattention peut représenter la différence entre parvenir à éviter un obstacle sur la chaussée et heurter quelqu'un.

3) Les infractions relatives au non-respect des panneaux d'arrêt ont contribué à environ 4000 contraventions à l'endroit d'usagers de la route. « Nous recevons chaque jour plusieurs plaintes de résidents à propos de ce fléau dans leur quartier », indique le sergent Cairns. Un arrêt convenable de trois secondes vous donne une meilleure opportunité de voir ceux qui s'approchent de l'intersection puis de repartir lorsqu'il est sécuritaire de le faire.

4) Le non-respect des feux rouges a représenté plus de 1400 constats d’infraction de 380$ chacune. Il est à noter que l'amende pour avoir brûlé un feu jaune est la même. « Vous courez un risque et vous y exposez les autres usagers de la route quand vous tentez de franchir l'intersection après que le feu soit passé au jaune (ou au rouge). Soyez prudent!  Arrêtez-vous et attendez le prochain feu vert. » ajoute le sergent Cairns. 

« Les policiers peuvent émettre des constats d’infractions pour décourager ces comportements », conclut le sergent d'état-major Sheehy, responsable de l'Unité de la circulation du Service de police d'Ottawa, « mais si chacun optait de miser sur la prudence lors de leur trajet, ceci contribuerait bien plus à la sécurité routière de tous et chacun. »

 

 

Contactez-nous