Premier arrivé sur les lieux d'un incendie, un agent conduit deux femmes en lieu sûr

Affiché le mardi mai 26 2020
Agent Steve Luchies
l'agent Steve Luchies patrouillait le secteur Ouest de la ville lorsque fut diffusé un appel au 9-1-1 faisant état d'une fumée sombre émanant des environs de l'angle de la promenade Majestic et de l'avenue Woodward.

 

Le 2 mai dernier vers 10 h 35, l'agent Steve Luchies patrouillait le secteur Ouest de la ville lorsque fut diffusé un appel au 9-1-1 faisant état d'une fumée sombre émanant des environs de l'angle de la promenade Majestic et de l'avenue Woodroffe.

« Je pouvais apercevoir la fumée d'où j'étais, alors j'ai informé la répartition que je me rendais sur place », raconte l'agent Luchies, membre du Service de police d'Ottawa (SPO) depuis 19 ans.

Il fut le premier intervenant d'urgence à se présenter. « Je pouvais voir de quelle maison provenait la fumée, alors j'y suis entré en courant. »

Il y trouva une dame âgée à mobilité réduite essayant de sortir, un incendie s'étant déclaré sur la cuisinière. L'agent Luchies porta la dame en lieu sûr.

« Elle me dit que sa petite-fille dormait au sous-sol », dit-il, « alors j'y retournai à la course. »

Il donna un coup de pied sur la porte du sous-sol et cria le nom de la jeune fille. À ce moment, il fut incommodé par la fumée, alors il ressortit dehors, aspira une bonne bouffée d'air et rentra vite à l'intérieur.

« Je descendit l'escalier et heureusement, elle était en train de monter. » Ses cris l'avaient réveillée. Il l'aida à sortir de la résidence.

Il s'agit de la troisième fois dans sa carrière que l'agent Luchies s'est aventuré dans un sinistre. La première fois, un homme avait oublié quelque chose dans son four grille-pain et l'agent Luchies défonça la porte, sans savoir s'il y avait quelqu'un à l'intérieur ou pas. Le feu fut rapidement maîtrisé, et l'homme s'en tira indemne.

La deuxième fois, un immeuble à 18 logements était la proie des flammes. Lui et un autre agent parcoururent les corridors, cognant aux portes, s'assurant que tout le monde s'en sorte en sûreté.

"Le feu peut se répandre si rapidement", dit le constable Luchies.  "Je lève mon chapeau aux pompiers qui le font quotidiennement."

 

Lorsque ce dernier incident eut lieu, l'agent Luchies était temporairement affecté aux patrouilles en raison des besoins en effectifs liés à la Covid-19, mais il a depuis lors regagné son poste dans une section d'enquête.

Contactez-nous