Quatre choses que tout apprenti conducteur doit savoir sur la conduite

Affiché le jeudi octobre 24 2019

Du 20 au 26 octobre, c'est la Semaine nationale de la sécurité des conducteurs adolescents, et bien des nouveaux conducteurs appartiennent à cette tranche d’âge.

« Bien des aspects de la conduite peuvent être difficiles la première fois qu’on les vit, qu’il s’agisse de votre première fois sur l’autoroute, votre première tempête de neige, votre première collision, ou votre premier contrôle routier », indique Jon Hall, agent de la circulation du Service de police d’Ottawa. « Mais vous pouvez vous y préparer, histoire de savoir bien réagir, le cas échéant. »

L’agent Hall propose une liste de quatre choses que tout conducteur doit savoir en rapport à la conduite:

1. Quoi faire si vous êtes interpellé par un agent de police
Si vous êtes intercepté par la police, demeurez à bord du véhicule. L’agent viendra vous voir. Vous devrez lui présenter votre permis de conduire et vos papiers d’assurance et d’enregistrement.

« Vous êtes censé avoir ces documents à votre portée en tout temps, » dit l’agent Hall, « mais comme mesure de rechange, ayez des copies numériques sur votre téléphone. »

2.Quoi faire en cas de collision
« Si vous êtes impliqué dans une collision, restez sur les lieux et appelez la police », dit l’agent Hall. « Toute collision doit être signalée, même une collision mineure. »

Vous pouvez joindre le Service de police d’Ottawa au 613-236-1222, ou faire appel au 9-1-1 si la situation met des vies en péril.

Répondez à toutes les questions du préposé, qui évaluera la situation, et suivez toutes les directives qui vous seront données. Si les dégâts ou les blessures sont mineurs, on vous demandera de vous rendre à un Centre de rapport des collisions pour y rédiger un compte-rendu.

Ensuite, appelez votre compagnie d’assurances pour connaître la portée de votre couverture. 

« Les coûts ne sont pas tous approuvés. Vérifiez d’avance pour vous éviter des regrets par la suite », dit l’agent Hall. « Mieux encore, prenez contact avec votre assureur avant d’avoir une collision et ayez les renseignements à portée en cas de besoin. »

3.Pourquoi vous devriez laisser faire le cellulaire
Pourquoi les conducteurs distraits sont-ils plus susceptibles d’être impliqués dans une collision que le sont les conducteurs attentifs?

« La conduite et le textage sont des tâches exclusives; on ne peut faire les deux en même temps, parce que le cerveau doit passer continuellement d’une tâche à l’autre », dit l’agent Hall. « Le textage vous expose à un risque 23 fois plus grand d’être impliqué dans une collision. » 

En plus des téléphones, les autres appareils électroniques, manger au volant, ou retoucher son maquillage détournent votre attention de la tâche première, celle de conduire.

« Si vous ne pouvez attendre pour texter, parler, manger ou soigner votre apparence, rangez-vous prudemment et arrêtez-vous avant de vous y mettre », dit l’agent Hall. « Le faire lors d’un arrêt au feu rouge ne convient pas, puisque votre attention est encore détournée de ce qui se passe sur la route. »

4.Ajustez votre conduite en fonction des changements de la météo

« La plus grosse erreur commise par les débutants, c’est de conduire de la même manière par n’importe quel temps. Les limites de vitesse affichées correspondent aux conditions routières idéales. Si les routes sont mauvaises, ne conduisez pas sauf en cas d’absolue nécessité. Le cas échéant, ralentissez, réservez-vous une généreuse distance pour freiner, et accordez-vous plus de temps pour atteindre votre destination. »

À quel point les pneus d’hiver sont-ils efficaces?

« Lorsqu’ils sont jumelés à d’autres mesures de sécurité, les pneus d’hiver peuvent être utiles pour rouler sur des surfaces enneigées ou glacées, » indique l’agent Hall. « Ils ne sont pas obligatoires, mais ils facilitent la conduite. »

Que peut-on faire d’autre?

« Dégagez la neige de votre voiture et assurez-vous du bon fonctionnement de votre équipement. Vous aurez besoin d’une bonne quantité de lave-vitre lorsque les routes sont humides ou qu’il neige. »

L’agent Hall conseille également d’avoir une trousse d’urgence dans votre voiture. « Des fusées éclairantes, une lampe de poche avec des piles, une simple trousse de premiers soins et une boîte à outils et des câbles de démarrage pour commencer, » dit-il. « Ajoutez-y des articles saisonniers, notamment des chandelles, des allumettes et une couverture. Cette trousse pourrait vous sauver la vie. Assurez-vous de savoir comment vous servir de tout ça, et songez à souscrire à un plan d’assistance routière. »

Ne l’oubliez pas, chacun a son rôle à jouer dans la sécurité des routes. Bien s’y préparer vous aidera à assurer votre sûreté ainsi que celle des autres usagers de la route.

 

Contactez-nous