L’Opération NoiseMaker est de retour dans une rue près de chez vous – Entends-le. Vois-le. Signale-le.

Affiché le vendredi mai 13 2022

POUR DIFFUSION IMMÉDIATE : le vendredi 13 mai 2022  12 h 30      

Ottawa — Plus tôt ce mois-ci, la 3e édition de l’Opération « NoiseMaker » fut amorcée pour donner suite aux plaintes de la collectivité et en vue de réduire le nombre de collisions, de blessures et de décès sur les rues de notre ville.

Cette initiative de sécurité routière de la Police d’Ottawa vise à rappeler aux conducteurs que les rues d’Ottawa ne sont pas censées servir de pistes de course personnelles à qui que ce soit. Saviez-vous que les policiers interceptent en moyenne une dizaine d’aspirants cascadeurs par semaine? 

Une accusation de manœuvres périlleuses peut être portée lorsqu’un conducteur ou motocycliste dépasse de 50 km/h ou plus la limite de vitesse autorisée ou roule à 40 km/h ou plus au-dessus de la limite sur des routes dont la limite de vitesse est inférieure à 80 km/h. L’individu fautif est passible d’une amende importante (à concurrence de 10 000$), d’une mise en fourrière de 14 jours de son véhicule, d’une suspension de 30 jours de son permis de conduire et d’une comparution devant les tribunaux.

Le nombre total d’accusations de manœuvres périlleuses doubla au cours de la campagne NoiseMaker de 2021, passant de 78 en 2020 à 157 en 2021. Rien que l’année dernière, la Police d’Ottawa délivra près de 1200 contraventions pour excès de vitesse et 175 autres liées aux silencieux inappropriés et au bruit excessif.

Les manœuvres périlleuses ne se contentent pas de mettre en danger tous les usagers de la route, surtout les piétons et les cyclistes, mais elles émettent un vacarme qui empêche les résidents de se sentir à l’aise dans leur communauté. C’est pour cette raison qu’en 2022, le Service de police d’Ottawa adopte une nouvelle approche envers les chauffards. Grâce à la campagne Entends-le. Vois-le. Signale-le., les résidents disposeront d’un moyen supplémentaire d’aider la police dans sa lutte contre la vitesse excessive, les manœuvres périlleuses et le vacarme, ce qui devait auparavant être lié à un incident en particulier.

Cette information servira aux agents de la circulation pour faire un suivi auprès de conducteurs qui dédaignent régulièrement les limites de vitesse affichées pour leur démontrer comment leurs agissements sont irréfléchis et dangereux en vue de les inciter à ajuster leur conduite. Ces renseignements permettront également aux agents de se poster stratégiquement à des moments que l’analyse des données désigne comme présentant la meilleure occasion d’améliorer la sécurité par des mesures de répression. 

Une conduite dangereuse qui constitue une menace immédiate pour la sûreté publique doit être signalée en faisant le 9-1-1. Toute autre plainte liée à la circulation peut être portée en ligne. 

- 30 -

Contact :

Relations avec les médias

Téléphone : 613-236-1222, poste 5366