Une balade devint effrayante pour une fille de 12 ans quand elle s'égara dans les bois juste avant la noirceur

Affiché le vendredi juin 11 2021
Communications policières Céline Marchand
Communications policières Céline Marchand

Le 15 mai dernier, une simple balade devint effrayante pour une fillette de 12 ans quand celle-ci s'égara dans les bois à Kanata.

Elle se servit d'un téléphone déconnecté pour appeler le 9-1-1.

La préposée aux communications policières Céline Marchand répondit à son appel vers 21 h, alors que la nuit tombait. « Bien des gens ne réalisent pas qu'un téléphone sans carte SIM peut quand même joindre le 9-1-1 », dit-elle.

La fillette était apeurée et bouleversée mais Céline, qui fut embauchée par la Police d'Ottawa en janvier 2021, lui affirma: « Je ne raccrocherai pas tant que tu ne seras pas rentrée chez toi. » Cette promesse l'aida à retrouver son calme.

Sur sa carte, Céline pouvait voir où se trouvait la fillette, mais elle ne pouvait distinguer les sentiers à travers la forêt. Elle demanda à la jeune fille de quelle sorte de téléphone elle disposait. Il s'agissait d'un iPhone. « Comme j'en ai un moi-même, j'ai ainsi vérifié quelles applis pouvaient fonctionner sur un téléphone désactivé. » Elle dénicha l'appli Boussole, et indiqua à la fillette de se diriger vers le Sud.

Environ quinze minutes plus tard, la fillette regagna son quartier. Un agent de police fut envoyé chez elle pour s'assurer qu'elle allait bien.

« Elle fut très brave », dit Céline, « et elle avait bien agi en apportant un téléphone et en composant le 9-1-1. »

L'agent Chris Jones, un agent patrouilleur dans le secteur Ouest, conseille aux randonneurs de se munir de ces quelques articles faciles à transporter :

  • Porter des vêtements de couleurs vives
  • Canif
  • Eau
  • Nourriture
  • Couverture de survie
  • Lampe de poche
  • Trousse de premiers soins
  • Allumettes
  • Sifflet
  • Téléphone complètement chargé et une batterie de rechange

« Ces articles sont légers, ne prennent pas tellement de place, et sont faciles à conserver dans un sac à dos », dit-il. « Grâce à eux, vous serez bien plus à l'aise si votre randonnée tourne mal et que vous devez attendre l'arrivée des secours. »

L'agent Jones rappelle aux promeneurs la possibilité que les lieux reculés n'aient pas de réception ou de réseau téléphoniques. « C'est pourquoi il faut toujours aviser quelqu'un de l'endroit précis où vous allez et combien de temps vous serez absent. Si vous ne pouvez appeler au secours, ils pourront le faire si vous ne rentrez pas dans les délais prévus. »

Victoria Walsh est une avide randonneuse qui tient son propre site Web, www.girlgonegood.com afin d'aider les gens à se renseigner sur la randonnée, et misant sur la sûreté et la responsabilité environnementale.

« Nous avons la chance d'être entourés de milliers de kilomètres de sentiers pour tous les niveaux de compétence et tous les intérêts », dit Victoria. « Plusieurs organismes importants, dont Parcs Ontario, CCN, les offices de protection de la nature, et les gestionnaires de terres publient des idées en matière de sûreté et des conseils pour profiter à fond de ses activités de plein-air. »

Son site Web propose des conseils portant sur la faune, l'observation des protocoles de la santé publique en rapport aux tiques, la sécurité sur les sentiers pendant la saison de la chasse, et sur la randonnée écologique pour respecter l'environnement.

Profitez de la nature et soyez prudent!