L'agente Andrea Cohen

Affiché le lundi mars 15 2021
Andrea-Cohen-Illustrative-Portrait_sq
L'agente Andrea Cohen a toujours voulu aider les gens

J'ai toujours voulu aider les gens. J'ai suivi le programme de travail auprès des enfants et des jeunes, mais j'ai réalisé que je voulais aider tout le monde. J'ai toujours souhaité être policière, mais je savais qu'il y avait des tonnes de compétition. Plusieurs d'événements qui m'arrivèrent finirent par me convaincre de tenter ma chance. Lorsque j'ai gagné une casquette de baseball du Service de police d'Ottawa (SPO) lors d'une activité de la Fierté, je me suis dit que c'était un signe! J'ai étudié en Techniques policières au Collège Algonquin et j'ai postulé une fois mes études terminées. Un an plus tard, je fus embauchée. Pour aider les gens, il est important de pouvoir ressentir de l'empathie, de la compréhension et de la compassion à leur endroit. Les gens veulent être entendus, ils ont besoin d'aide, et si vous pouvez comprendre leur perspective, vous serez bien mieux apte à leur prêter main-forte. Il n'y a rien qui me fait plus plaisir que d'entendre quelqu'un me dire que ce que j'ai fait a changé leur vie, simplement par ma présence. 

 Je suis aussi une fervente amie des animaux, et je travaille à secourir les bêtes en détresse. Le travail policier me donne la possibilité d'aider des animaux à échapper à certaines situations horribles. L'an dernier, j'ai secouru un chien qui avait été volé. Je l'ai retrouvé attaché à une caisse de bois, dans le froid hivernal. Heureusement, l'affaire s'est bien terminée.

Faisant partie de la collectivité LGBT, j'ai participé à de nombreuses activités de la Fierté, y compris la World Pride à Toronto à titre de représentante du SPO. Il m'importe que les membres de ma collectivité voient des agents « sortis du placard » et qui s'affirment, afin qu'ils sachent qu'il y a de l'appui envers la collectivité au sein du SPO. Je sais que j'ai bien fait de devenir policière.