Un policier vif d'esprit évite à une aînée d'être escroquée par un fraudeur

Affiché le lundi mars 29 2021
N'importe qui peut être victime d'une fraude, mais les personnes âgées sont particulièrement vulnérables
N'importe qui peut être victime d'une fraude, mais les personnes âgées sont particulièrement vulnérables

Un agent patrouilleur empêcha une aînée d'être escroquée de toutes ses économies à la banque à la suite d'une rencontre fortuite sur une rue du centre-ville.

L'agent Tyler Hawkins travaillait sur la rue Dalhousie vers 11 h 30 dans l'avant-midi du 9 mars dernier, lorsqu'une aînée l'aborda pour lui demander son chemin pour aller au poste de police.

« Je lui ai indiqué le chemin puis, me disant que je pourrais peut-être lui épargner un déplacement, je lui ai demandé pourquoi elle devait s'y rendre », raconte l'agent Hawkins.  

La dame, âgée de 85 ans, lui confia que l'Agence du revenu du Canada (ARC) l'avait contactée  parce qu'elle était une suspecte dans une affaire de vol de plus de 100 000$ dans des banques de la Colombie-Britannique, de l'Alberta et de la Nouvelle-Écosse. Afin d'éviter de se retrouver en prison, on lui avait ordonné d'en parler à personne et de retirer tout l'argent de son compte bancaire. L'homme avait aussi obtenu sa date de naissance et son numéro d'assurance sociale. 

« Il avait fait référence à un rendez-vous avec la police le lendemain, et c'est pourquoi elle m'avait demandé son chemin », dit l'agent Hawkins. « Elle se rendait à la banque lorsqu'elle m'a rencontré. »

L'agent Hawkins reconnut qu'il s'agissait d'une arnaque et c'est ce qu'il dit à la dame. Il lui expliqua par ailleurs de quelle manière ces escrocs s'en prennent aux honnêtes gens et  s'affairent à usurper les identités à l'aide des renseignements personnels qu'ils subtilisent.

Pendant que l'agent Hawkins se trouvait avec la dame, l'homme l'appela à nouveau. La dame mit l'appel sur haut-parleur afin que l'agent puisse l'entendre.  

« Tous les signaux d'alarme y étaient », dit l'agent Hawkins. « Il y eut un délai de réponse de son côté, tandis que le système d'appel automatisé lui signalait que l'on avait décroché, et la ligne était mauvaise, deux signes indiquant que l'appel n'est pas local. »

L'appelant était insistant, exigeant que la dame se rende à la banque. L'agent Hawkins s'adressa à l'homme, s'identifiant comme un ami de la dame. L'appelant se mit en colère, affirmant qu'il lui avait ordonné de ne parler à personne de ce qu'elle faisait, puis l'homme demanda à l'agent Hawkins de lui indiquer sa date de naissance et son numéro d'assurance sociale. Quand l'agent lui demanda pourquoi ces renseignements étaient nécessaires, l'homme raccrocha.

« Nous tenons à ce que les résidents le sachent, l'ARC ne vous appellera pas de cette manière », dit l'agent Hawkins, « et il ne vous demanderont pas non plus de régler vos dettes avec des cartes-cadeaux. »

En plus de rédiger un rapport sur la tentative de fraude, l'agent conseilla à la dame d'en aviser sa banque et de lui demander conseil quant à des mesures pour protéger son compte, de communiquer avec Service Canada pour savoir si son NAS est compromis, et de signaler à Equifax Canada la possibilité d'un cas d'usurpation d'identité. 

Mars est le Mois de la prévention de la fraude. Entre 2018 et 2020, le nombre de signalements de cas de fraude à la Police d’Ottawa a connu une hausse de 29%. Voici quelques conseils utiles que vous propose l'agent Hawkins pour déjouer la fraude et l'usurpation d'identité :

  • Jamais l'ARC ni Service Canada ne vous appelleront pour vous menacer d'arrestation;
  • Ils ne vous enverront jamais de courriels où figure un lien pour obtenir votre remboursement;
  • Jamais ils n'exigeront de paiement par cartes prépayées ou bitcoin;
  • L'ARC ne communiquera jamais avec vous par texto ou message instantané;
  • Ne divulguez aucun renseignement personnel ou financier par téléphone ou ordinateur à des inconnus;
  • Demandez à l'appelant son nom, son numéro de téléphone et le nom de la compagnie qu'il représente afin que vous puissiez vérifier son identité;
  • Confiez-vous à un ami ou parent fiable pour solliciter un deuxième avis;
  • Familiarisez-vous avec les arnaques courantes et leur fonctionnement;
  • Ne confiez jamais d'importantes sommes d'argent à qui que ce soit.

    Pour d'autres conseils pratiques à ce sujet, consultez le ottawapolice.ca/fr/safety-and-crime-prevention/Fraud-Prevention.aspx.  

« N'importe qui peut être victime d'une fraude, mais les personnes âgées sont particulièrement vulnérables », termine l'agent Hawkins. « Ne manquez pas de parler à vos amis, voisins ou parents aînés des arnaques potentielles et de comment les éviter. »