Conclusions des rapports du Projet de collecte de données fondées sur la race aux contrôles routiers et de la Vérification de la diversité

Affiché le mercredi novembre 20 2019

POUR DIFFUSION IMMÉDIATE : le mercredi 20 novembre 2019, 11 h 00 

Ottawa —Aujourd’hui, le Service de police d’Ottawa a publié les bilans de deux rapports indépendants qui avaient été commandés par le Service afin d’examiner des questions liées à l’équité, à la diversité et à l’inclusion.

Le Projet de collecte de données fondées sur la race aux contrôles routiers II et la Vérification de la diversité furent clôturés plus tôt ce mois-ci et sont à l’ordre du jour de la réunion du 25 novembre de la Commission de services policiers d’Ottawa.

« Les rapports contiennent des conclusions difficiles, mais ils présentent aussi des occasions d’aborder certains obstacles systémiques et d’améliorer la police pour tout le monde – tant la collectivité que nos membres,» dit le chef Peter Sloly. « Les partis pris, le profilage racial, et autres formes de discrimination existent dans la société, et cela veut dire qu’elles peuvent exister dans le milieu policier. Ces documents prouvent, à mes yeux, que plusieurs efforts substantiels ont été entrepris pour répondre aux préoccupations de la collectivité et des membres. »

 
Le rapport sur les contrôles routiers démontre que, même si l’on a connu de modestes baisses sur le plan des contrôles disproportionnés, les données font état de taux disproportionnés d’interpellation chez les hommes noirs et moyen-orientaux.

La Vérification de la diversité démontre que, alors que le Service fait des progrès sur plusieurs plans, notamment le recrutement ciblé et les Équipes de ressources de quartier, il reste encore du travail à faire quant à la direction et la gouvernance, l’orientation, la gestion des ressources humaines, le processus d’avancement, la police et la mobilisation communautaires.


« L’une des raisons pour lesquelles je suis venu au Service de police d’Ottawa, c’est que j’ai reconnu le SPO comme un meneur du domaine policier en matière d’équité, de diversité et d’inclusion. Ces rapports présentent à notre Service l’information nécessaire pour nous améliorer », a indiqué le chef Sloly. « C’est là une responsabilité organisationnelle. Nous nous sommes engagés auprès de cette collectivité à instaurer les changements nécessaires pour améliorer nos systèmes. Ce ne sont pas là des enjeux faciles à affronter, qu’importe notre profession, et je sais bien que les agents de première ligne sont les premiers à recevoir les commentaires et les critiques de la collectivité. »

De plus, les rapports exposent en détail la résolution du Service à élaborer un plan d’action à l’aide d’apports notables recueillis auprès de la police et de ses partenaires communautaires.

Dans le cadre de ce travail, un plan d’action Équité, diversité et inclusion sera mis au point en collaboration avec des partenaires communautaires afin d’identifier et d’aborder les partis pris, les systèmes déficients ou non productifs tels que des politiques en ressources humaines ou un modèle de déploiement, et d’améliorer l’expérience ressentie et vécue de la collectivité.

« Ce plan, et les changements qu’il va entraîner, vise autant à aider la collectivité qu’à permettre à nos membres de faire leur boulot et de servir notre communauté avec la plus grande efficacité possible », a ajouté le chef Sloly. « Nous allons continuer à viser des services policiers professionnels et équitables. Nous devons unir nos efforts pour passer des rapports et des recommandations aux mesures plus énergiques. Et ensemble, d’ici janvier 2020, nous allons élaborer un plan pour veiller à ce que ces dernières recommandations soient mises en œuvre et que leurs progrès soient mesurés en cours de route. »

Trois prochaines occasions d’avoir votre mot à dire :

1.      Des délégations seront acceptées lors de la prochaine réunion de la Commission de services policiers, le 25 novembre. Quiconque souhaite s’exprimer peut s’inscrire auprès de Krista Ferraro, avec Krista.ferraro@ottawa.ca.

2.      Une rétroaction ou des commentaires plus approfondis pourront être formulés lors du Forum d’apprentissage sur les droits de la personne, qui aura lieu le 4 décembre. Pour vous y inscrire, allez au www.ottawapolice.ca/race.

3.      Communiquer avec l’inspecteur Paul Burnett au edi@ottawapolice.ca d’ici au 2 janvier 2020.

Les deux rapports ainsi que le rapport du Chef à la Commission sur ces dossierssont disponibles en ligne au www.ottawapolice.ca/race. 

-30- 

Contact :       

Relations avec les médias

Téléphone : 613-236-1222, poste 5366