Une femme récupère 9000 $ perdus dans une arnaque

Affiché le jeudi mai 13 2021

Des policiers d’Ottawa et de Montréal ont récupéré 9000 $ pour une femme qui a été victime d’une fraude convaincante impliquant l’arrestation de son fils.

Le 26 mars dernier, une résidente d’Ottawa a été contactée par quelqu’un qui prétendait être son fils. Ce dernier pleurait sur la ligne, mais elle avait du mal à l’entendre. Ensuite, on lui a coupé la parole et un homme se faisant passer pour un agent de la GRC a pris la ligne. L’homme prétendant être un agent, a annoncé à la dame que son fils avait été arrêté et qu’elle devait envoyer de l’argent par colis pour qu’il soit libéré. L’homme a fourni à la dame, une adresse à Montréal où livrer l’argent. Bien que très surprise d’apprendre que son fils avait été arrêté, la femme a quand même suivi les instructions et envoyé une somme d’argent à ce qu’elle croyait être l’adresse d’un agent de police.

En rentrant chez lui, le mari de la dame a appris la nouvelle mais avait des doutes sur l’appel et a ensuite contacté le Service de police d’Ottawa (SPO). L’agente Denise Couperus a noté l’information du couple. Par chance, la mère avait un numéro de suivi pour le colis envoyé. C’est là que la détective Mélissa Plunkett a contacté le service de livraison de colis, qui a affirmé que le colis sera réacheminé à l’expéditeur. Comme le colis avait déjà été livré à sa destination, la détective Laurie-Anne Rocca a fait appel à des agents du Service de police de la Ville de Montréal, qui se sont rendus à l’adresse indiquée sur le colis. Une fois sur place, ils ont trouvé le colis avec l’argent dedans devant la porte et l’ont récupéré.

« Ces arnaqueurs font ce genre de choses tout le temps et ils peuvent être extrêmement convaincants », explique la détective Rocca. « Ça peut sembler improbable, mais quand ça vous arrive, ça paraît tout à fait réel ».

Selon la détective Rocca, certaines mesures peuvent être prises pour éviter d’être victime d’une telle arnaque :

  • Les services de police ne demanderont jamais d’argent à livrer par colis.
  • Assurez-vous que c’est bien la police qui vous appelle. Ne vous contentez pas du numéro indiqué par l’appelant, utilisez le 411 ou l’Internet pour trouver le numéro de téléphone et vérifiez vous-même.
  • Si l’interlocuteur prétend être un membre de votre famille, posez-lui des questions que lui seul pourrait répondre, afin de vous assurer que c’est bien lui à qui vous parlez.
  • Ne vous laissez pas mettre sous pression ou intimider. Prenez le temps de réfléchir à ce qu’on vous a dit, pour voir si tout cela a du sens. Appelez la personne en question qui prétend être en difficulté pour voir si elle répond au téléphone, demandez l’avis d’un ami de confiance ou d’un membre de votre famille.
  • Si vous avez des doutes, contactez votre service de police local.
  • Veillez à ce que vous, ainsi que les membres plus âgés de votre famille, ou encore vos amis, soyez au courant des arnaques actuelles et de leur déroulement. Vous pouvez obtenir plus de renseignements auprès du Centre antifraude du Canada.

« C’est grâce à un effort d’équipe que cette affaire a pu être résolue », a déclaré la détective Rocca. « Non seulement avec les agents de la police d’Ottawa, mais aussi avec ceux de la police de Montréal. Ces malfaiteurs peuvent opérer dans différentes juridictions, mais nous nous parlons les uns aux autres. »

L’incident fait présentement l’objet d’une enquête.

Si vous avez été victime d’une arnaque ou d’une fraude où on vous a volé de l’argent ou de l’information personnelle, vous pouvez faire un rapport de fraude en ligne.