Incidents haineux à l’endroit de la collectivité asiatique

Affiché le jeudi mars 18 2021

POUR DIFFUSION IMMÉDIATE : le jeudi 18 mars 2021, 16 h 54 

Ottawa — Depuis le début de la pandémie, la proportion de membres racialisés de la collectivité ayant été victime d’agressions ou de harcèlement en fonction de leur race, de leur origine ethnique ou de la couleur de leur peau a augmenté relativement au reste de la population. La plus forte hausse fut constatée chez les Canadiens d’origine asiatique. En 2020, le nombre d’incidents signalés ciblant des personnes d’origine asiatique augmenta à 14 en comparaison à deux incidents en 2019.

Les évènements tragiques survenus cette semaine à Atlanta (GA) aux États-Unis, ont attiré à nouveau l’attention sur cette question d’importance.

La Police d’Ottawa continue d’aller à la rencontre de la collectivité asiatique pour exprimer son soutien et sa résolution à assurer la sûreté de chacun. Des membres des Équipes de ressources de quartier ont été mobilisés en vue de collaborer avec des personnes-ressources dans la collectivité, et l’on a accru la présence de policiers en uniforme.  

Notre Unité des crimes haineux et notre Unité des ressources et relations pour la diversité visent à s’assurer que les membres de la collectivité soient mieux renseignés sur les crimes haineux et plus en mesure de les signaler.

Si vous, ou l’une de vos connaissances, avez été victime de ce que vous estimez être un incident motivé par la haine, nous vous prions d’en faire part à l’Unité des crimes haineux et préjugés de la Police d’Ottawa en composant au 613-236-1222, poste 5015, ou en ligne.

Vous pouvez fournir anonymement des renseignements par la voie d’Échec au crime en composant sans frais le 1-800-222-8477 (TIPS) ou au crimestoppers.ca.

« Les incidents motivés par la haine font l’objet d’une enquête approfondie, et la Police d’Ottawa les prend très au sérieux », a déclaré le sergent Ali Toghrol de l’Unité des crimes haineux et préjugés. « Nous incitons les membres de notre collectivité ayant été ciblés, qui qu’ils soient,  de le déclarer à la police. »

Un crime haineux est un acte criminel perpétré contre une personne ou un bien et qui est motivé par la haine ou un préjugé fondé sur la race, l’origine nationale ou ethnique, un handicap, l’orientation sexuelle, ou autre facteur semblable.

Les agents de l’Unité des crimes haineux et préjugés assurent le suivi et le triage de tous les rapports entrants et veillent à une réaction opportune, cohérente et efficace à tout incident motivé par la haine qui a lieu dans notre ville.

Toues les sections du Service de police d’Ottawa, notamment les opérations de patrouille, les services d’accueil, le centre des communications et nos équipes de ressources de quartier ont reçu une formation spécialisée auprès de l'Unité des crimes haineux et préjugés afin d’assurer une intervention pertinente et d’améliorer la prestation des services.

Nous avons également fait appel à des agents d’origine asiatique pour s’adresser à la collectivité et lui communiquer plus directement, dans plusieurs langues, notre soutien et notre message, notamment la marche à suivre pour signaler des incidents criminels.

Pour plus de détails, visitez en ligne la Section des crimes haineux et préjugés 

- 30 -

Contact :

Relations avec les médias

Téléphone : 613-236-1222, poste 5366