Le proprio d'un camion de cuisine de rue d'Orléans retrouve confiance envers la police après avoir récupéré son générateur volé

Affiché le mercredi août 11 2021

Le mois dernier, les propriétaires du camion de cuisine de rueStoked furent comblés de retrouver le générateur qui leur avait été volé, et ils proclament désormais l'importance de signaler de tels crimes à la police.

Le générateur comptait parmi plusieurs articles dérobés dans leur remise en mai. À l'époque, Sutton, l'un des copropriétaires de l'entreprise, ne signala pas le vol à la police. « Je me suis dit que ça ne valait pas la peine. Je n'avais pas de numéro de série, ni particulièrement confiance en ce que pourrait y faire la police », dit-il.

Chaque semaine, Sutton consulta les sites de vente en ligne, histoire de voir si son bien y ferait son apparition. À la mi-juillet, lorsqu'il repéra le générateur, il se décida de faire appel à la police pour voir ce que ça pourrait donner.

L'agente Josée Provençal, membre du Service de police d'Ottawa (SPO) depuis 2018, enregistra son rapport et était résolue à lui venir en aide.

« Il est difficile de prouver qu'on est propriétaire d'un article si l'on n'a ni numéro de série ou de modèle, ou quoi que ce soit pour l'identifier comme étant le sien », explique l'agente Provençal, « mais ce générateur portait des marques uniques et le propriétaire avait des photos, ainsi qu'une pièce qui s'était détachée, il nous fut donc possible de confirmer qu'il lui appartenait. »  

L'agente Provençal se tourna vers la Section des enquêtes criminelles du SPO et l'agente Jennifer Biondi prit contact avec le vendeur, se faisant passer pour une acheteuse potentielle. En tant qu'agente possédant quatorze ans d'expérience au sein du SPO, elle dispose d'une formation d'enquêteuse d'infiltration. « Le vendeur était prudent » dit-elle, « il changea même le lieu du rendez-vous à la dernière minute, ce qui est un signal d'alarme. »

Provençal et son équipier aperçurent la voiture du vendeur, qui cherchait à leur jeter un coup d'œil au passage. Lorsque eut lieu le rendez-vous, le suspect fut appréhendé par l'agent Dominic Paykarimah.

« Ces agents m'ont redonné confiance en la police et je suis devenu un adepte du signalement », affirme Sutton. « À l'avenir, chaque fois que je ferai une acquisition, je vais la documenter. »

La Police d'Ottawa propose aux résidents les quelques conseils suivants pour faciliter la récupération de leurs biens de valuer s'ils devaient par malheur être victime de vol:

  • Conservez les documents, numéros de série et de modèle de vos appareils électroniques, de vos machines, de vos articles de sport et ménagers; s'ils vous sont volés, vous pourrez les identifier.
  • Signalez immédiatement toute introduction par effraction, même si rien n'a été emporté. Ceci peut aider la police à établir où se situe l'activité criminelle et à identifier des tendances et schémas pour guider l'intervention des agents.
  • Nous allons nous évertuer à résoudre votre affaire, mais si l'on n'y parvient pas, le signalement d'incidents peut quand même épargner à d'autres membres de la collectivité d'être victimes de crimes semblables.
  • N'hésitez pas à chercher vos biens sur des sites de vente en ligne, mais ne tentez pas de récupérer vous-même des articles volés. Prenez contact avec la police, même si vous n'aviez pas signalé le vol de vos biens lorsqu'il s'était produit.

 

Pour d'autres conseils en matière de sûreté chez soi, consultez le ottawapolice.ca.