Si votre véhicule tombe en panne sur l'autoroute, voici pourquoi vous devriez appeler la police

Affiché le jeudi février 25 2021
Si vous vous retrouvez en situation de panne de véhicule où il y a du danger, n’hésitez pas à appeler la police
Si vous vous retrouvez en situation de panne de véhicule où il y a du danger, n’hésitez pas à appeler la police

Lorsque votre voiture tombe en panne sur une route, vous en descendrez probablement, tenterez de trouver ce qui cloche, et si vous ne pouvez faire vous-même la réparation, vous ferez appel à l'assistance routière pour vous tirer de là. Mais les artères principales et les autoroutes connaissent une circulation de forte densité et très rapide. Si votre véhicule tombe en panne et que vous ne pouvez quitter la chaussée, votre sûreté et celle des autres usagers de la route sont menacées.

Le 28 janvier dernier à 15 h 30, un automobiliste subit une crevaison alors qu'il roulait à bord de sa  Honda Civic de modèle récent en direction Est sur l'autoroute 174 entre les chemins Blair et Montréal. Il s'était arrêté dans le couloir d'autobus, à un endroit encore plus encombré par des travaux en cours. 

Il appela la police et demeura, avec son passager, à bord de la voiture.

« Dans un tel cas, étant donné la densité de la circulation et la vitesse des véhicules, la situation pouvait devenir dangereuse. Les autres conducteurs ne s'attendaient pas à ce qu'une voie soit bloquée, et la visibilité était réduite, sans compter la distraction occasionnée par la présence d'un chantier » dit l'agente Stacey Randell, qui se joignit au Service de police d'Ottawa en 2018. « Il a bien fait d'appeler la police. »

L'agente Randell se stationna derrière le véhicule, allumant ses feux pour signaler aux autres automobilistes de ralentir et de se déplacer vers la gauche. Le pneu ne pouvant être changé au bord de la route, elle prit donc des dispositions pour un remorquage. L'autopatrouille de l'agente Randell offrit un niveau de sécurité additionnel tandis que le conducteur de dépanneuse travaillait.

Comme les dépanneuses ne peuvent prendre de passagers, les deux hommes se retrouvèrent sans véhicule ni moyen de transport.

« Il me dit qu'il allait appeler un Uber », dit l'agente Randell, « mais évidemment, avoir un véhicule de plus arrêté sur la route était tout aussi dangereux, je les fis donc monter dans mon véhicule pour les reconduire. »

Les hommes prièrent l'agente Randell de les déposer à un arrêt d'autobus ou à un restaurant pour qu'ils ne l'incommodent pas davantage.

« Les restaurants ne sont pas ouverts avec les restrictions liées à la covid pour qu'on puisse y attendre à l'intérieur, et ils n'étaient pas vêtus pour braver le froid bien longtemps », dit l'agente Randell. « Ils habitaient près du poste de police sur Saint-Joseph, où je me rendais justement, et je tenais à m'assurer qu'ils puissent rentrer chez eux sains et saufs. »

L'homme lui dit: « On ne sait jamais à quel moment on aura besoin d'un agent de police, mais c'est bon de savoir que vous êtes là pour aider les gens. »

Si vous vous retrouvez en situation de panne de véhicule où il y a du danger, n’hésitez pas à appeler la police. « Au minimum, vous pourrez parler à l'un de nos préposés aux communications, qui pourra évaluer la situation », conseille l'agente Randell.

Voici quelques conseils pratiques en cas de panne proposés par l'agente Randell :

  • Veillez au bon entretien de votre véhicule
  • Veillez à ce que votre téléphone soit chargé
  • Informez quelqu'un de votre destination et de la durée prévue de votre absence
  • Gardez une trousse d'urgence dans votre voiture
  • Songez à vous abonner à l'assistance routière
  • Avant de sortir de votre véhicule, prenez garde à la circulation, aux câbles suspendus et autres dangers
  • Au cours des mois plus froids, gardez des vêtements chauds dans votre véhicule