911 | Communicateur policier

Situé au quartier général du Service de police d’Ottawa, soit le 474, rue Elgin, le Centre des communications et du service 9-1-1 répond à des appels de service provenant d'un bout à l'autre de la région de la capitale nationale.

Au Centre des communications, les commicateurs répondent aux appels d’urgence au 9-1-1, d’urgences policières et aux appels administratifs. Les communicateurs du Centre des communications sont au service du grand public, mettant en liaison les services d’urgence, les entreprises de systèmes d’alarme, les compagnies de remorquage, les services publics et divers organismes commerciaux. En outre, ils jumellent tous les appels de service à des membres de première ligne de la Police d’Ottawa.

Quelles sont les tâches d'un communicateur policier?

Un communicateur policier doit répondre aux appels des citoyens et d'autres organismes, qui demandent de l'information ou qui signalent une situation d'urgence ou des incidents ne nécessitant pas une intervention immédiate.

Au cours de leur quart de travail, qui dure onze heures, les communicateurs policiers assument en alternance les tâches de téléphoniste et analyste d’appels au service 9-1-1, de répartiteur et de répartiteur-adjoint, chacune de ces fonctions nécessitant une formation obligatoire afin de répondre à des normes établies.

Les téléphonistes et analystes d’appels 9-1-1 déclenchent l’intervention de la police, des pompiers, des ambulanciers et autres services municipaux, qu’il s’agisse d’incidents routiniers ou d’événements mettant des vies en péril. Une journée typique peut débuter par diverses demandes routinières d’agents pour des opérations informatiques, ou par contre avec des appels de service exigeant la collecte et la diffusion à travers la région de renseignements critiques auprès d’autres membres de la police ou d’autres organismes. 

Les communicateurs répondent aux appels entrants, urgents et non-urgents, ainsi que les appels au service 9-1-1, portant notamment sur :

  • Agressions
  • Tentatives de suicide
  • Collisions
  • Harcèlement en ligne
  • Évaluations de la santé mentale
  • Vols qualifiés

Les répartiteurs sont responsables de la distribution hiérarchisée des appels de service et doivent assurer une couverture sectorielle convenable, tout en veillant sur la sûreté des agents et celle du public. Le poste nécessite l’activation simultanée de plusieurs processus et politiques d’intervention, y compris le suivi et l’enregistrement des activités de différentes unités d'intervention se déroulant à un seul ou à plusieurs lieux distincts.

Sachez-en plus sur comment devenir un communicateur policier

La capacité à demeurer calme et prendre rapidement de bonnes décisions en cas d’urgence est essentielle à un bon rendement dans le cadre d’interventions d’urgence.

Les communicateurs du Centre des communications sont une partie essentielle de l’équipe civile qui apporte à la collectivité les services de police, des incendies, des soins médicaux d’urgence et autres services municipaux – il sont le cœur du système 9-1-1 à Ottawa.

Les communicateurs du Centre des communications doivent être pourvus de jugement et d’indépendance de haut niveau, et aussi être en mesure d’évaluer des situations d’urgence et tirer en une fraction de seconde des conclusions quant au type d’intervention qui s’impose dans les circonstances. Le travail peut être fort intense, mais très satisfaisant!

Un travail qui ne convient pas à n’importe qui!

Diverses choses distinctes se produisent simultanément et doivent être suivies, et à tout moment, une urgence subite peut exiger la pleine et immédiate attention du communicateur et sa réaction rapide. Souvent, en répondant à des appels de service au 9-1-1, l’on doit écouter du dialogue en français, parler français, et taper en anglais en même temps. Ce poste exige du travail par quarts, ce qui signifie que vous devrez travailler des quarts de jour, de soir et de nuit, y compris les fins de semaine et les jours fériés.

Exigences de l’emploi

Recherchez-vous un travail excitant et jamais routinier?

  • Pouvez-vous accomplir plusieurs tâches à la fois sans vous embrouiller?
  • Savez-vous lire et écouter attentivement, mémoriser des faits rapidement et exactement, comparer des détails et tirer des conclusions logiques à partir de ce que vous avez lu ou entendu?
  • Pouvez-vous parler clairement et bien communiquer vos idées à d’autres?
  • Souhaitez-vous gagner un bon salaire avec d’excellents avantages sociaux?

Si vous pouvez honnêtement répondre « oui » à chacune de ces questions, vous pourriez être un excellent candidat pour un poste de commis du Centre des communication au sein du Service de police d’Ottawa.

Tout le travail est accompli au sein d’un milieu exigeant vitesse et précision dans des situations urgentes et, dans certains cas, mettant des vies en péril, situations qui pourraient être aggravées par des erreurs de la part du titulaire de l’emploi. Les personnes engagées pour ce poste seront tenues d’effectuer couramment, calmement et en parallèle des opérations apparemment incompatibles.

Capacité à:

  • Comprendre et mener à bien des instructions et des règles verbales et écrites
  • Penser, parler, faire plusieurs choses à la fois, et agir clairement et avec efficacité en situation d’urgence
  • Entendre convenablement la communication verbale à un niveau sonore normal
  • Apprendre la procédure normale du système de télécommunications de sûreté publique et la procédure et les politiques générales du Service de police d’Ottawa
  • Se servir de matériel de bureau courant
  • Composer calmement et efficacement avec des gens en colère
Établir et maintenir des relations coopératives avec les gens contactés durant le travail.
Exigences de l’emploi

Exigences obligatoires :

  • Diplôme de 12e année ou l’équivalent, plus une année d’études post-secondaires
  • Parfait bilinguisme, anglais écrit, parlé et lu; français parlé et lu
  • Compétences de frappe, minimum de 45 MPM
  • Capacité à travailler par quarts – de jour, en après-midi et de nuit

Une attention particulière sera accordée aux candidats possédant les atouts supplémentaires suivants:

  • Études post-secondaires
  • Autres langues
  • Expérience au sein d’un milieu policier
  • Expérience en répartition dans la sécurité publique
  • Expérience professionnelle de travail auprès du public dans un milieu de travail social (par ex. SAE, Harvest House)
Expérience en service à la clientèle
Quarts

Le Centre des communications est en opération 24 heures sur 24, sept jours par semaine, 365 jours par année.

Le calendrier est fondé sur une rotation de quarts sur 42 jours, qui correspond à des séquences de six semaines divisées en trois groupes de deux semaines : 

  • Jours: de 7 h à 17 h
  • Nuits: de 20 h à 7 h
  • Débuts d’après-midi: de 9 h à 20 h
  • Fins d’après-midi: de 17 h à 4 h

La rotation des quarts est la suivante: deux jours en service, deux en congé, trois en service, deux en congé, deux en service, trois en congé.

Semaine no1: Lundi, mardi, vendredi, samedi, dimanche

Semaine no2: Mercredi, jeudi
Formation en communication d’urgence

Vous pourriez envisager de suivre un cours de communications d’urgence. Le cours n’est pas obligatoire pour postuler auprès du Service de police d’Ottawa. Les institutions suivantes proposent la formation en question:

Pour obtenir plus de détails, vous pouvez consulter le site web de l’APCO (Association des agents des communications en sécurité publique du Canada) (en anglais seulement).

Contactez-nous