Gestion d'alarmes

Si vous n'avez pas encore inscrit votre système d'alarme, nous vous encourageons de le faire.

Coordonnées

L'inscription de votre système d'alarme se fera dorénavant sur une base volontaire, mais cette inscription vous est fortement conseillée. L'inscription confère les avantages suivants à la police et au détenteur du système:

  1. Permettre à la police de tenir une base de données précise des systèmes d'alarme de la région. Ceci lui donne l'occasion de mieux prévoir la demande de réponses aux alarmes (qui constituent jusqu'à 10% du nombre total des appels de service, soit 18 000 appels par an) et facilite la prise de décisions éclairées au niveau de la dotation en personnel.
  2. Permettre un traitement plus rapide des alertes par notre centre de répartition d'appels. Les entreprises de sûreté n'ont qu'à citer un numéro d'enregistrement qui, une fois saisi dans notre système informatique, préremplira automatiquement un écran de répartition des alarmes.
  3. Fournir un degré plus élevé de sûreté à l'agent et pour la protection de votre propriété. Les appels d'alarme sont, de nature, plus dangereux pour la police, puisque aucune information sur les circonstances existantes n'est fournie, que par la personne initiant l'appel. Ceci s'applique aux alarmes surveillées ou non surveillées.

Si vous n'avez pas encore inscrit votre système d'alarme, nous vous encourageons de le faire enligne.

  • Vous pouvez également téléphoner à la Section de la gestion des alarmes au 613-236-1222, poste 2531, ou nous faire parvenir un courriel pour en obtenir un exemplaire

Les recommendations adopté par la Commission:

Consultez le Règlement sur la réduction du nombre de fausses alertes.

  1. La frais imposés en cas d'intervention policière à la suite d'une fausse alerte est $152 en plus des taxes qui s'appliquent (pour atteindre le coût réel du traitement de l'appel).
  2. En cas de fausse alerte à répétition, la recommendation du Comité de la politique et de la gouvernance fut adoptée. Ainsi, les frais reliés à une fausse alerte seront maintenus au tarif établi sans faire appel à une structure croissante au plan des redevances.

Faits

  • Les appels d'alarme composent 10 % de notre total d'appels de service ou environ 18 000 appels par année.
  • Les droits d'inscription des systèmes d'alarme ont été éliminés du règlement du Service de police d'Ottawa sur la réduction des fausses alarmes le 29 septembre 2009.
  • Les frais d'intervention policière pour une fausse alarme de 152 $ (toutes taxes applicables en sus) constituent le coût réel de traitement de l'appel (en 2016).
  • Dans les cas de récidives de fausses alarmes, la recommandation du Comité sur les politiques et la gouvernance a été approuvée afin de conserver les frais de fausse alarme au taux établi, sans gradation du barème de frais.


Questions et réponse:

 

Qu'est-ce qu'une fausse alerte?

Une fausse alerte est une alerte qui entraîne une intervention policière à un endroit où il n'existe pas de situation d'URGENCE.

Que dois-je faire en cas de fausse alerte?

Vous devez d'abord déterminer la cause de cette fausse alerte. S'il s'agit de l'erreur d'un utilisateur, assurez-vous que chacun d'entre eux soit bien formé en matière d'opération du système. Vous devriez communiquer avec votre entreprise de sûreté à la suite de toute fausse alerte, que des policiers se soient déplacés ou non. Votre entreprise de sûreté devrait être en mesure de vous fournir des renseignements détaillés au sujet de l'alerte, du nombre de zones qui furent activées et desquelles il s'agissait.

Où va l'argent?

Toutes les sommes perçues sont utilisées pour défrayer les coûts des réponses aux alertes policières dans le cadre du budget du Service de Police d'Ottawa.

Comment puis-je savoir que la police a vraiment répondu à l'alerte si je n'étais pas présent?

Le Service de Police d'Ottawa a reçu une demande de répartition de la part de votre entreprise de sûreté. Nos ordinateurs de répartition enregistrent l'heure où l'appel est reçu, où il envoyé aux agents, l'heure de leur arrivée sur les lieux et l'heure où ils repartent. Votre entreprise de sûreté peut vérifier une répartition à la police.

Si je reçoit une facture en rapport à une fausse alerte, mais il a eu introduction par effraction, que dois-je faire?

Si vous rentrez chez vous ou aux bureaux de votre entreprise et vous découvrez qu'il y a effectivement eu une effraction, vous devez immédiatement contacter la Police d'Ottawa. Le téléphoniste créera un appel de service et enverra un agent sur les lieux pour qu'il évalue la situation et remettra un rapport d'introduction par effraction s'il y a lieu. Un fois que le rapport d'introduction par effraction reçu, communiquez avec la Section de la gestion des alarmes et faites lui part du numéro de rapport.

Quelle entreprise de sûreté le Service de police recommande-t-il?

La Police d'Ottawa vous conseillera pas d'entreprise de sûreté particulière. Nous vous suggérons, toutefois, d'obtenir un prix de la part de trois entreprises distinctes. Lorsque vous aurez rencontré leurs représentants respectifs, vous aurez une meilleure idée de ce que chacune d'elles peut vous offrir et une base de comparaison pour éclairer votre choix.

Et si je veux contester la désignation de fausse alerte?

Les recours d'appel sont traités par la Section de la gestion des alarmes du Service de Police d'Ottawa où une décision est prise en vertu des faits présentés. Les décisions ayant trait aux cas d'appel sont généralement rendues dans les cinq jours suivant leur réception.

Si le détenteur du système d'alarme est insatisfait de la décision de l'administrateur des alarmes, ils peut expliquer son cas par écrit et demander à ce que la décision soit revue par le comité d'appel des alarmes, qui se réunit tous les trois mois.