Liste de vérification concernant les oeuvres de bienfaisance

Tenez compte des précautions suivantes pour vous assurer que ce sont bien les personnes et les organisations auxquelles vous voulez venir en aide qui bénéficient de vos dons en espèces. Il s'agit de bonnes pratiques à adopter avec quiconque vous joint par téléphone, par la poste ou en personne pour vous inviter à faire un don, qu'il s'agisse d'employés ou de bénévoles d'un organisme, ou de spécialistes en collecte de dons.

  • Méfiez-vous des arguments qui visent à vous émouvoir, plus particulièrement ceux faisant appel au patriotisme et aux événements actuels.
  • Demandez qu'on vous présente des renseignements écrits au sujet de l'oeuvre de bienfaisance, notamment le nom, l'adresse et le numéro de téléphone de cette dernière. Un organisme de bienfaisance ou de collecte de dons légitime vous informera sur sa mission et sur la façon dont seront utilisés les dons, et vous expliquera que votre don est déductible.
  • Vérifiez l'information financière de l'organisation caritative. Un grand nombre de ces organisations publient leurs données financières en ligne.
  • Demandez à votre interlocuteur de s'identifier. Si celui-ci refuse de le faire ou ne dispose pas d'une quelconque carte ou identité vérifiable, raccrochez ou fermez la porte, puis signalez l'incident à un responsable de l'application de la loi.
  • Téléphonez à l'organisme de bienfaisance. Renseignez-vous auprès de l'organisme afin de savoir si celui-ci est au courant de la sollicitation et a autorisé l'utilisation de son nom à cette fin. Si ce n'est pas le cas, il se peut que vous ayez affaire à un arnaqueur.
  • Vérifiez auprès des donataires locaux. Si vous estimez important de faire des dons à des organisations locales, assurez-vous que ces dernières bénéficieront bel et bien de votre générosité. Si une oeuvre de bienfaisance vous affirme que votre argent servira à appuyer une organisation de votre région, comme le service d'incendie, le service de police ou l'hôpital, communiquez avec l'organisation pour en obtenir la confirmation.
  • Soyez à l'affût des noms d'organisme dont la prononciation est presque identique à celle d'un organisme de renom. Certaines oeuvres de bienfaisance fictives ont recours à un nom qui ressemble de près à celui d'un organisme légitime et respecté. Si vous discernez une légère différence dans le nom de l'oeuvre de bienfaisance à laquelle vous envisagez faire un don, téléphonez à l'organisme que vous connaissez pour vérifier.
  • Méfiez-vous de quiconque vous remercie pour une promesse de don que vous ne vous rappelez pas avoir faite. Si vous avez quelque doute que ce soit concernant un engagement que vous auriez pris en vue d'apporter votre contribution ou relativement à un don que vous auriez fait précédemment, vérifiez dans vos dossiers. Soyez sur vos gardes si vous recevez une facture faisant état d'une promesse de don de votre part. Certains solliciteurs sans scrupule se servent de cette méthode pour vous soutirer de l'argent.
  • Demandez comment votre don sera réparti. Combien sera remis au programme que vous désirez appuyer (par opposition aux autres programmes de l'organisme sans but lucratif) et quelle partie du montant servira à couvrir les frais d'administration et de télémarketing de l'organisme de bienfaisance?
  • Refusez de répondre par l'affirmative à toute demande de dons trop insistante. Les organismes légitimes de collecte de dons ne vous pousseront pas à donner sur-le-champ.
  • Méfiez-vous des oeuvres de bienfaisance qui vous proposent d'envoyer un messager ou un service de messagerie de 24 h afin de recueillir immédiatement votre don.
  • Prenez en compte les coûts. Lorsque vous achetez des articles ou des billets aux fins d'un événement spécial, ou lorsque vous recevez des articles « gratuits » en échange de votre contribution, rappelez-vous que ces articles coûtent quelque chose et qu'une partie de votre don sert habituellement à les payer. Bien qu'il puisse s'agir d'une formule de financement efficace, moins d'argent sera remis à l'oeuvre de bienfaisance.
  • Méfiez-vous des gains garantis dans le cadre de loteries publicitaires (sweepstakes) en échange d'un don. D'après la loi, vous n'êtes jamais requis de faire quelque don que ce soit pour avoir la chance de gagner un prix.
  • Évitez les dons en espèces. L'argent peut être perdu ou volé. Pour des raisons de sécurité et de dossier d'impôt, il est préférable de faire parvenir votre don sous forme de chèque.

Contactez-nous