Notre histoire

Vieille photo de l'agent avec un vélo

Coordonnées

Divers organismes policiers ont été actifs dans la région au fil des ans. Depuis la Bytown Association 1947de Bytown pour le maintien de la paix publique (formée pendant la constitution non officielle de Bytown en 1847) et les diverses forces policières municipales de jadis, jusqu'aux organismes policiers provinciaux et fédéraux, Ottawa a une riche tradition policière.

Au fil des ans, l'intervention policière à Ottawa a évolué pour mieux répondre aux besoins de la collectivité. Consultez cette section de notre site pour vous renseigner sur les réalisations antérieures des services policiers dans notre région - notre histoire. 

La première policière Flora Cambell 1914

La première policière de l’histoire du Service de police d’Ottawa fut Flora Ann Campbell, engagée le 31 décembre 1913.

Née en 1883, Flora Campbell œuvra à titre d’agent de probation et de surintendante d’un foyer pour femmes avant de devenir policière. 

Même si ses tâches devaient être les mêmes que celles de ses collègues masculins, Flora Campbell n’était pas armée et ne portait pas d’insigne ou d’uniforme. Même si on lui avait accordé des pouvoirs d’arrestation, elle y avait rarement recours.

Son rôle réel l’appelait plutôt à s’occuper d’accusées devant comparaître devant les tribunaux. Dans bien des cas où il s’agissait de délinquantes primaires, les accusations étaient rejetées et la policière Campbell était chargée de les aider à se trouver un emploi. Son approche envers les femmes et la loi visait à résoudre un maximum de différends sans devoir mettre les pieds devant un tribunal, ce qui s’apparente à ce qu’on nomme aujourd’hui la « justice réparatrice ». Dans le cadre de ses fonctions, elle s’occupait aussi de faire enquête sur des allégations de négligence ou mauvais traitements à l’endroit d’enfants.

Flora mourut en 1961.

Ses années de service ont démontré la valeur des femmes dans la police, à la Commission de police comme à la collectivité.

Aujourd’hui les femmes composent près de 40% des effectifs du SPO au sein de chacune des Sections du SPO, y compris les équipes tactique et de plongée et le bureau de la direction générale.