Les armes à feu et les bandes de rue

PIVOT

En 2018, en plus des engagements communautaires quotidiens, PIVOT est entré en contact avec les parties prenantes suivantes afin de développer des liens de confiance :

  • Camps au lac Christie : Canoe For Kids
  • Journée au Tim Hortons – les agents ont travaillé au service à l’auto
  • Rencontres sur la sécurité de l’Association communautaire
  • Société John Howard,
  • Parole et Probation,
  • Rencontre de la communauté du sud,
  • Centre communautaire d’Overbrook,
  • Sécurité du logement Ottawa Carleton,
  • Prévention du crime Ottawa
  • Événements de réseautage durant l’été sur l’éducation à la justice en Ontario,
  • Programme de motivation des jeunes dans l’ouest
  • Parties des Rouges et Noirs d’Ottawa
  • Soirée cinéma Black Panther à la Place TD
  • Centre des enfants Inuits d’Ottawa,
  • Plusieurs écoles primaires dans la ville 

Au fil des années, Ottawa a observé une augmentation du nombre de fusillades. La Section des armes à feu et bandes de rue (AFBR) a pris en charge la situation et elle a créé sa propre stratégie interne en fonction du travail effectué avec Prévention du crime Ottawa (PCO) sur la stratégie de gestion des bandes et de la violence dans les rues d’Ottawa (GBVRO).

La stratégie interne reconnait que résoudre le problème de la violence avec les armes à feu dans la vie va au-delà de la portée des activités de répression et inclut une approche globale de nombreux facteurs socio-économiques contribuant à ce type de criminalité. Toute initiative visant à combattre à cette tendance doit permettre d’améliorer le mieux-être et la sécurité des communautés.  

La stratégie de la section AFBR du SPO inclut une approche familière en quatre piliers permettant de résoudre la problématique des incidents de violence et des bandes dans la ville. Elle se détaille comme suit :

Cohésion dans le voisinage : Les quartiers affectés par un haut niveau de violence doivent développer la résilience des enfants, des familles et des communautés par le biais de relations positives.  
Prévention : Utiliser des approches préventives par le biais du développement social, des mesures situationnelles, de l’éducation et de services policiers conscients de la situation de la communauté.  
Intervention : Identifier les opportunités d’intervention pour les enfants, les jeunes et les adultes incluant ceux à haut risque qui sont sur le point de rejoindre ou de quitter une bande ; en plus de
Répression et application rigoureuse de la loi : Effectuer des opérations ciblées, durables et efficaces afin d’appliquer la loi rigoureusement.

Il était important que le SPO développe une manière d’interagir avec les résidents des différentes communautés ainsi qu’avec les autres parties prenantes tout en n’entrant pas en conflit avec les exigences secrètes qui sont parfois liées au processus d’enquête. L’aide obtenue par le SPO de la part du gouvernement fédéral, qui était ensuite redistribuée dans la province, a permis d’augmenter ses effectifs actuels dans la Section des AFBR, mais elle a aussi permis d’ajouter une autre Section à l’unité.

En 2018, le SPO a introduit la nouvelle Section de Prévention et d’intervention pour contrer la violence à Ottawa (PIVOT) et qui constitue la dimension sociale de la Section AFBR. PIVOT continuera toujours d’appliquer les techniques de répression et d’application de la loi traditionnelles, mais elle ajoutera aussi à ses techniques les trois autres piliers du plan stratégique.

Le service de police compte sur la collaboration des résidents pour résoudre les incidents de violence dans les rues et contrer les activités des bandes dans les quartiers de la ville. Le plus d’informations reçues par le SPO, que ce soit par un formulaire formel rempli ou par la transmission d’informations anonymes via Crime Stoppers, le plus efficacement il peut contribuer à réduire et éliminer ces incidents de violence.

PIVOT est le véhicule de sensibilisation communautaire pour AFBR, par lequel les agents entrent en contact avec les associations communautaires, les services de première ligne et les résidents afin de fournir de l’éducation et un meilleur accès au SPO. Il s’agit aussi de créer de nouveaux partenariats basés sur la confiance, particulièrement dans les endroits peu rapportés de la ville. C’est aussi une opportunité de rencontrer les parties prenantes importantes pour discuter de moyens de contrer l’augmentation de la violence dans les rues ou les activités des bandes dans leur quartier. PIVOT a rencontré les associations communautaires et les services de première ligne plus de vingt-quatre fois en 2018. La Section planifie augmenter le nombre de visites en 2019. 

De plus, PIVOT a commencé à intégrer des agents de première ligne dans ses activités quotidiennes afin d’encourager un meilleur partage de l’information et des activités dans l’ensemble de la ville. En 2019, AFBR planifie encourager une meilleure collaboration entre les différentes Sections du service afin de mieux répondre aux incidents de violence dans les rues et aux activités des bandes à Ottawa.

Contactez-nous