Sûreté routière

La sécurité routière continue d’être une priorité pour les résidents d’Ottawa à la suite des données  de recensement de 2018. Elle est aussi prioritaire pour le SPO.

Afin de maintenir ses efforts à assurer la sécurité de tous les usagers de la route, le SPO a introduit un analyste de la circulation dédié au triage pour traiter toutes les données entrantes incluant les rapports des résidents, l’information amassée par les tableaux de vitesse municipaux et les données des collisions fatales.  En coordonnant l’information de toutes les sources de données, notre Section de la circulation a par la suite déployé des mesures proactives d’obtention des preuves. Cet effort collectif a permis de s’assurer de cibler les endroits problématiques tout en maximisant l’utilisation des ressources pour augmenter la sécurité sur les routes. Cette initiative prendra de l’ampleur en 2019 puisqu’un ajout à la routine des patrouilleurs de première ligne sera effectué.

Notre partenariat avec le programme d’amélioration de la sécurité des routes à Ottawa continue de contribuer aux initiatives d’éducation autour de la ville. En 2016 et 2017, les responsables du programme ont acheté deux lecteurs de plaque d’immatriculation automatiques pour le SPO, ce qui a aidé nos policiers à identifier les véhicules volés, les personnes recherchées, les permis de conduire suspendus ou les personnes en interdiction de conduire. Le lecteur peut amasser de l’information sur des centaines de plaques par heure et aider nos policiers à s’assurer que ceux qui conduisent sur les routes sont conformes à la réglementation. En 2018, après avoir observé à quel point le lecteur était efficace pour le travail des policiers, les responsables du programme en ont acheté deux autres pour le SPO, ce qui a eu pour effet d’augmenter davantage la capacité des policiers à sécuriser les routes. Durant l’été, 79 policiers ont reçu la formation sur l’utilisation du lecteur. Un de ces deux appareils a été installé de façon permanente à la station de Huntmar et le second à la station du boulevard St. Joseph.

Le partenariat a aussi contribué à l’éducation du public sur la cohabitation entre les cyclistes et les automobilistes dans la ville. En janvier 2016, une nouvelle loi a exigé que les automobilistes maintiennent une distance d’un mètre lors du dépassement d’un cycliste. Notre Section de la circulation, en partenariat avec le programme, a conçu une campagne éducative sur l’utilisation de l’appareil permettant de mesurer la distance de 1 mètre. L’agent équipé de l’appareil de détection doit informer un autre agent si la distance entre le véhicule et le cycliste n’est pas respectée. Ce conducteur est par la suite apostrophé et invité à se ranger sur le côté de la route. À ce moment-là, de l’information sur les nouvelles lois lui serait transmise dans le but de conscientiser davantage les conducteurs, mais aussi dans le but d’améliorer la sécurité routière de l’ensemble des usagers. Nos agents à bicyclette ont aussi contribué à l’application de la loi au centre-ville d’Ottawa. Ils se sont assurés de faire circuler le message sur les conséquences d’une conduite distraite.

La Section de la circulation a aussi été active dans la promotion de la campagne 'Laissez Faire Le Cellulaire'  en visitant des écoles et des groupes communautaires dans le but de les éduquer sur les conséquences d’une conduite distraite. Selon les statistiques, la conduite distraite a dépassé la conduite avec facultés affaiblies en ce qui concerne la cause première des accidents mortels sur la route. Nos partenariats avec le programme d’amélioration de la sécurité des routes à Ottawa, Bell Media, l’Association canadienne des automobilistes (CAA), le Conseil canadien des administrateurs en transport (CCATM), les commissions scolaires d’Ottawa et Rouge et Noir d’Ottawa ont permis de transmettre le message auprès des enfants et de leurs familles.

En 2018, nos agents et nos partenaires ont effectué des présentations dans le cadre de la campagne In LTPA à:

  • Centre hospitalier pour enfants de l’est de l’Ontario (CHEO)
  • Initiative dirigée par les étudiants à l’école secondaire de St-Mark
  •  Université d’Ottawa
  •  Collège Algonquin
  • Holmes Heating, afin d’éduquer les conducteurs des employés
  • École secondaire Lester B. PEARSON
  • École secondaire Osgoode
  • École catholique Prince of Peace
  • Conseil de sécurité d’Ottawa
  •  Articles et vidéos éducatifs sur YouTube présentés aux résidents d’Ottawa  
  • Entrevue matinale à CTV en direct avec Henry Burris
  •  Quelques entrevues questions-réponses à la radio
  •  Campagne sur les médias sociaux toute l’année
  • Projets à pied: (Isabella/O’Connor Sts et Bank and Catherine Sts)
  • Projets en civil : (Bank St in the Glebe)
  • Projets en uniforme et en civil : incluant l’utilisation de bicyclettes et d’autobus scolaires pour identifier les conducteurs distrait

Le 18 décembre 2018, des changements au Code criminel du Canada ont permis aux policiers d’immobiliser un véhicule sur le bord de la route pour faire subir au conducteur un test de sobriété sans raison valable. Cette modification apportée à la loi a aidé les agents aux prises avec la nouvelle légalisation du cannabis. De plus, 23 experts en reconnaissance de drogues (ERD) ont été formés afin d’identifier spécifiquement quelqu’un avec les facultés affaiblies, mais aussi pour être en mesure de fournir un témoignage d’expert au tribunal. Cela a permis d’augmenter le nombre d’experts en reconnaissance de drogues (ERD) à 55 en 2018. 100 agents supplémentaires ont été formés à l’utilisation des tests de sobriété normalisés (TSN), augmentant le total à 321 agents.

De plus, notre Section de la circulation a étendu sa portée sur les réseaux sociaux afin de contribuer à éduquer les résidents sur les initiatives actuelles, incluant les mesures du Programme de contrôle sélection de la circulation (PCSC). Cette interaction personnalisée permet de développer le bon vouloir, d’éduquer sur les problématiques de la route liées à la sécurité et de transmettre un message positif en collaboration avec les initiatives de renforcement de la sécurité actuelles.  Alors que le SPO fournit de plus en plus de téléphones cellulaires à ses agents, notre Section de la circulation continuera de laisser sa trace sur les réseaux sociaux afin d’éduquer les résidents dans l’ensemble de la ville.

 

Ce n’est pas seulement les routes de la ville qui ont bénéficié de mesures proactives. L’Unité plongée marine et sentiers (UPMS) a travaillé avec la Section de la circulation pour contribuer à augmenter la sécurité à la fois sur les cours d’eau de la ville durant l’été, mais aussi dans les sentiers des parcs durant l’hiver.

Au mois d’août, dans le cadre de l’opération Dry Water l’UPMS a parcouru les cours d’eau afin de promouvoir la sécurité sur les embarcations nautiques. Dans le cadre de notre campagne de sensibilisation nationale, nos agents ont patrouillé les canaux et les rivières de la capitale en centrant leur attention sur les infractions liées à l’alcool et en augmentant le contrôle des embarcations. Des symboles additionnels ont été érigés dans les marinas et les centres d’embarcations nautiques autour de la capitale.

Puisque la ville d’Ottawa a subi de nombreuses tempêtes de neige à la fin 2018, l’UPMS a parcouru les parcs et les pistes afin de contribuer à réduire le nombre d’accidents causés par une utilisation illégale des pistes ou par la conduite d’une motoneige sous l’influence de l’alcool.

Contactez-nous