Mauvais traitements envers des animaux

Les décisions des tribunaux provinciaux d’apporter des changements aux pouvoirs de la Société pour la protection des animaux des animaux de l'Ontario au début de 2019, ont eu un impact sur la manière dont la police et les autres agences répondent aux plaintes concernant les mauvais traitements envers les animaux.

Pendant que la province allait décider de la répartition des tâches, c’est à la police qu’on a demandé d’intervenir en cas d’incidents, puis de faire rapport au ministère du Solliciteur général.

Notre équipe du SPO a travaillé avec les agents chargés d'appliquer les règlements municipaux et nos partenaires externes pour déterminer qui serait informé ou qui réagirait dans des cas spécifiques. Il a ensuite été décidé que la police répondrait aux appels dans les cas d'animaux en détresse (enfermés dans une voiture ou blessés), puis transmettrait le dossier au ministère.

En interne, le SPO a organisé des formations pour les agents des centres de communication et les agents des centres de signalement à la police, ainsi que pour les agents de première ligne sur les réglementations relatives au bien-être des animaux. La formation des enquêteurs a eu lieu en novembre. Cette formation a également fait partie du processus de sensibilisation des nouvelles recrues.

Une campagne de sensibilisation en externe a également été lancée pour aider les résidents à savoir avec qui communiquer lorsqu’ils rencontrent des problèmes avec les animaux.

Contactez-nous