Armes à impulsions

En mai 2018, le Conseil d’administration du service de police d’Ottawa a approuvé le plan d’expansion permettant à tous les policiers assermentés de posséder une arme à conduction d’énergie ACE. En 2019, le SPO a offert 22 cours de formation additionnels sur les ACE qui ont permis d’équiper un total de 806 policiers additionnels avec une arme à conduction d’énergie ACE.

L’utilisation de l’arme est définie par méthode de déploiement. Les quatre méthodes de déploiement sont les suivantes :

1. Présence de force démontrée ;

2. Mode paralysant ; 

3. Mode de déploiement de la sonde ; ou

4. Contact en 3 points.

En 2019, les ACE ont été utilisés 203 fois, ce qui correspond à une augmentation de 12 pour cent depuis l’an passé. Il est important de noter que presque une moitié (47 %) des déploiements impliquait la présence de force démontrée. Cela signifie que lorsque l’occasion se présente, atténuer la tension par la communication, conjointement avec la présence visuelle de l’ACE, les agents utilisent cette méthode pour contrôler l’individu et la situation et éviter toute intensification. En 2019, sur un total de 203 fois où des Armes à conduction d’énergie (ACE) ont été utilisées, les méthodes de déploiement ont été :

  1. Déploiement de la sonde ;
  2. Paralysant ;
  3. Contact en 3 points ;
  4. Présence de force démontrée.

 

 

Le savez-vous ?

Moins d’un pour cent de tous les appels reçus par le SPO sont résolus en employant la force. La majorité des appels sont résolus uniquement grâce à la présence d’un policier et par la communication. La communication efficace, associée à une atténuation de la tension, continue à être au fondement des interactions entre le public et les policiers.

Contactez-nous