Sûreté routière

Le Service de police d’Ottawa (SPO) a continué de faire de la sécurité routière sa priorité en 2019. L’Unité de la police de circulation a dirigé un certain nombre d’initiatives importantes, tout en conservant son engagement à l’égard des priorités mensuelles du Programme d’application sélective en matière de la circulation (PASC).

L’un des plus grands changements quant à la composition du personnel a eu lieu avec l’introduction des Équipes de ressources de quartier (ERT). Trois nouvelles ERT ont été formées à la fin de 2019, en vue d’augmenter les initiatives de la police communautaire dans les quartiers qui connaissent un volume plus important d'appels pour activités criminelles. Les ERT combinent des agents de première ligne avec des agents de police communautaire, des agents des ressources scolaires et des membres des Services de la circulation, ce qui crée une approche holistique pour améliorer la sécurité publique. Cette approche globale sera perfectionnée jusqu’en 2020.

L’unité de la police de circulation a également appuyé les initiatives en cours, y compris l'initiative de mise en application des lois sur les marchés pendant les fins de semaine prolongées et le projet de mobilité dans le centre-ville. De plus, elle a mené des programmes RIDE tout au long de l'année et ceux-ci ont donné lieu à 276 avis d’infractions provinciales (AIL) et à l'inculpation de quatre résidents accusés de conduite avec facultés affaiblies.

En mars, elle a lancé l’Opération Tremplin, qui a permis de poster des agents des services de la circulation et des agents de première ligne dans des zones désignées de la ville, dans le cadre d’une initiative de collaboration visant à faire participer les agents de première ligne à la sécurité routière. Par exemple, un conducteur qui ne s'arrête pas à un panneau d'arrêt se verra infliger une amende de 325 $. Au total, les agents ont donné 456 contraventions au cours de ce programme d’une durée d’un an et ont contribué à sensibiliser la population à la sécurité routière.

En 2019, l’équipe a aidé à former des agents de première ligne à l’utilisation du lecteur automatique de plaques d’immatriculation (ALPR). Cet outil aide le SPO à identifier rapidement les plaques d’immatriculation venues à expiration et les conducteurs recherchés pour d’autres motifs criminels. Nos partenaires du Programme d'amélioration de la sécurité des routes à Ottawa (PASRO) ont contribué à élargir notre champ d’action en finançant l’achat de quatre ALPR. Les postes Huntmar, St. Joseph’s et Elgin en ont reçu chacun un et le dernier fait partie de la boîte à outils pour la sécurité routière du Service de la circulation. Cette initiative a été associée à une formation d’un an pour les policiers de première ligne et les nouvelles recrues dans les opérations radar/lidar, afin d’améliorer la capacité à l’échelle du Service de réduire ou d’éliminer les excès de vitesse ou les infractions au Code de la route dans notre ville. Au total, 20 séances de formation ont eu lieu en 2019.

La SPO a lancé son projet de caméras de bras d’arrêt sur les autobus scolaires de la région d’Ottawa en 2019. Cette initiative a été coordonnée avec l’aide du SRO, et a permis d'installer des caméras à l’avant et à l’arrière des autobus scolaires qui capteront des images des véhicules dépassant des autobus scolaires arrêtés. Deux autobus ont été pourvus de caméras en juin, puis on est passé à quatre autres en septembre, dans le cadre d’une campagne éducative visant à protéger les enfants de notre ville. En octobre de l’année dernière, la SPO avait donné 60 contraventions grâce aux caméras.

 

Contactez-nous