Violence contre les femmes

Le Service de police d’Ottawa demeure résolument engagé à aider les victimes et les survivantes d’agression sexuelle ou de maltraitance à obtenir l’aide dont elles ont besoin.

En plus d’élaborer son propre cours interne pour les Agents d’intervention en agression sexuelle (AIAS) qui enseigne aux officiers la meilleure façon de répondre de manière uniforme aux cas d’agression sexuelle et d’offrir le soutien nécessaire, on l’a étendu au-delà du SPO et de nos partenaires au personnel des Règlements municipaux d’Ottawa et d’OC Transpo. En 2019, 70 agents du SPO ont reçu la formation AIAS, et il en est de même pour plusieurs partenaires externes.

En 2018, des nouveaux comités d’examen des programmes en violence sexuelle et en violence familiale ont été mis sur pied, inspirés du modèle de Philadelphie, pour offrir aux partenaires de premières lignes la capacité d’examiner les dossiers classés où aucune accusation n’avait été déposée. En 2019, ces comités se sont réunis plusieurs fois durant l’année pour passer en revue ces dossiers et assurer une transparence d’intervention et d’action au SPO.

De plus, la vulgarisation et les initiatives en violence faite aux femmes (VFF) chez le SPO ont accueilli l’inspecteur Jim Elves à titre de nouveau coordonnateur. L’inspecteur Elves a rencontré les partenaires de premières lignes, mené des entrevues médiatiques et tiré profit des réseaux sociaux pour faire passer le message rappelant que des soutiens sont disponibles. Il a également assumé la coprésidence du Comité consultatif de la police communautaire sur la VFF avec Erin Leigh, de la Coalition d’Ottawa contre la violence faite aux femmes (COCVF), qui travaille avec les organismes de premières lignes d’Ottawa pour résoudre les questions liées à la violence systémique contre les femmes et pour y trouver des solutions.

Contactez-nous