Formation aux PÉ – volet désescalade

La formation aux PÉ prescrite par le gouvernement provincial consiste en 12 heures d'études et d'exercices fondés sur des scénarios et comprend à la fois des examens pratiques et des examens écrits.

Dans l'intérêt de la formation accrue, le SPO a ajouté quatre autres heures de formation en novembre 2013, conformément aux lignes directrices révisées du Ministère. La formation supplémentaire est principalement fondée sur des scénarios, et elle expose les agents à de multiples situations exigeant des tactiques de communication et de désescalade, ainsi que l'application d'un bon jugement quant aux scénarios d'usage de la force adéquats et inadéquats avec des participants à des jeux de rôles en direct.

Bien que tous les scénarios de formation comprennent des volets désescalade et communication, deux des cinq scénarios utilisés en formation aux PÉ sont conçus expressément pour appliquer les techniques de désescalade impliquant une personne émotionnellement perturbée :

  • Le premier scénario présente un sujet muni d’une arme tranchante. Les agents, appliquant des techniques et compétences de désescalade faisant partie de leur formation, parviennent à apaiser le sujet et à l’appréhender.
  • Le deuxième scénario met en cause un sujet en état de crise avec un défi supplémentaire posé par des facteurs environnementaux, par exemple une substance inflammable (un gaz) ou de l’altitude, situations où le pistolet électrique ne constitue pas un recours approprié. Le sujet est apaisé à l’aide de techniques de désescalade, puis appréhendé.

Comme pour toute formation sur l'usage de la force, la communication et la désescalade sont mis en évidence comme les outils les plus importants et les plus efficaces dont disposent les agents. Les agents reçoivent la consigne d'utiliser un PÉ seulement lorsqu'il y a besoin immédiat de maîtriser le sujet, et de ne pas percevoir les PÉ comme des « armes de commodité ».

Les agents doivent également démontrer une connaissance et une maîtrise de la législation et du cadre de réglementation, du contexte communautaire entourant la création et l'introduction des PÉ, et la structure et la fonction de ces armes et de leurs effets.

La formation de recertification, qui dure cinq heures, est offerte tous les 12 mois. 

Toute la formation est menée par des instructeurs en usage de la force certifiés par le Ministère selon un rapport étudiants-instructeur de 2 contre 1. Le SPO a systématiquement dépassé la formation aux PÉ exigée par le gouvernement provincial.

Formation aux interventions policières

Les agents de police se voient remettre le Modèle d'usage de la force provincial et les Lignes directrices pertinentes pour les aider à évaluer une situation et à agir de manière adéquate pour assurer la sécurité du public, ainsi que la sécurité des agents. Un diagramme du modèle est compris ici.

Les scénarios comprennent la présence des agents, la communication, la maîtrise physique (y compris les techniques douces et dures), les autres armes intermédiaires telles que les armes à impact (p. ex., la matraque) et les armes à aérosol (p. ex., l'aérosol capsique, également connu sous le nom d'aérosol poivré), les PÉ et, en dernier recours, l'application d'une forme de force meurtrière comprenant une arme à feu. L'utilisation d'armes intermédiaires, notamment un PÉ, n'est qu'un des scénarios d'intervention.

Dans chaque appel, les agents doivent appliquer leurs connaissances, leurs compétences, leurs habiletés et leur expérience. Selon la situation, ils effectuent un certain nombre d'évaluations quant à la façon de planifier et d'agir en conséquence. Par exemple, le sujet présente-t-il une menace de préjudice corporel ou de mort? Est-il agressif? Y a-t-il un besoin imminent d'assurer la maîtrise du sujet?

La communication et la désescalade sont toujours le scénario d'intervention recommandé et le demeurent jusqu'au règlement de la situation. Le Rapport annuel du SPO 2016 indique que plus de 99 % des fois (322 588 appels de service), les agents du SPO appliquent une force minime ou nulle lorsqu'ils traitent les appels de service. Cela laisse entendre que les agents du SPO effectuent un travail extraordinaire lorsque vient le moment de désamorcer les incidents en appliquant systématiquement les techniques et procédures de désescalade qu'ils ont apprises.

Formation à la désescalade et à la communication accrue

Depuis plusieurs années, le SPO travaille à augmenter la formation à la désescalade chez tous les agents, qu'ils soient novices ou aguerris. La formation à la désescalade aide les agents à calmer une situation en assurant une présence policière et en appliquant les techniques de communication. À compter de janvier 2014, le Centre de perfectionnement professionnel du SPO a ajouté trois heures et demie de formation à la communication et à la désescalade au module de formation de recyclage à l'usage de la force. Bien que la communication et la désescalade aient toujours fait partie intégrante de la formation annuelle, la formation supplémentaire et ciblée vise à assurer la mise à jour des connaissances sur l'art de composer avec les personnes en situation de crise, y compris les cas de troubles de santé mentale, ainsi qu'à introduire un modèle pour aider les agents à énoncer pourquoi et comment ils composent avec une personne en situation de crise.

La désescalade est enseignée aux agents du SPO selon diverses techniques et procédures et selon une approche totalement holistique. Au SPO, la formation à la désescalade est progressif, de sorte que, à mesure qu'un agent acquiert de l'expérience, les techniques et les procédures sont mises à jour chaque année grâce à la formation annuelle à l'usage de la force.

  • Les recrues au CPO - Les recrues du SPO suivent treize semaines de formation à temps plein au Collège de police de l'Ontario (CPO) - qui aborde tous les aspects, de la sécurité des agents et des services de proximité aux armes à feu et à la violence conjugale, et surtout qui met à l'honneur le volet désescalade.
  • Formation à l'usage de la force du SPO initiale des recrues/agents débutants - Le SPO exige un nombre initial de 40 heures de formation à l'usage de la force chez tous les agents. Le modèle de Formation aux interventions et à la désescalade des situations de crise du British Columbia Institute of Justice (BCIJ) est la norme adoptée par le SPO en 2014 et il est entièrement intégré à toute la formation à l'usage de la force. La formation du SPO comprend également un atelier sur la désescalade avec une formation à scénarios ouverts en direct comprenant à la fois de vrais acteurs et des scénarios d'exercices à la fine pointe.
  • Jumelage recrues/agents débutants et agents coachs - Par suite de la formation au CPO, les 500 heures de mentorat pratique en cours d'emploi par un agent de patrouille principal offre aux agents recrues la possibilité d'appliquer les techniques et procédures de désescalade sous la surveillance étroite d'un agent de première ligne chevronné.  Les agents débutants sont également guidés par des agents coachs pendant une période de formation en cours d'emploi.
  • Formation annuelle de tous les agents - Le bloc de 10 heures que dure la formation annuelle à l'usage de la force offerte aux agents du SPO est très cousu de scénarios et d'exercices de désescalade. Stratégies générales de gestion des incidents, les outils décisionnels sont enseignés à tous les agents afin de les guider à prendre des décisions logiques et résolument réfléchies.

Contactez-nous