Conseil sur l'Équité

M. Séverin Jr. Ndéma-Mousa est président de Racines du développement Nord-Sud et Culture Canada, un organisme de défense des droits de la collectivité noire, et un ex-président de la Caribbean Union of Canada. César est un éducateur, un animateur et un consultant en matière de diversité, d’équité, d’inclusion et de relations interraciales, proposant des conseils et dirigeant des cours à l’intention des cadres supérieurs de diverses organisations.

Il fut auparavant agent des opérations attaché au ministère fédéral des Affaires étrangères, du Commerce et du Développement. Il fut membre du CIPC, prédécesseur du Conseil sur l’équité police-collectivité.

Voir le site web du Conseil sur l'Équité


Impliquez-vous!

Si participer vous intéresse, nous sommes toujours à la recherche de résidents engagés pour nous aider durant l’année dans le cadre de divers groupes de travail que nous formons.

Si vous êtes intéressé à contribuer aux activités d’un groupe de travail, faites-nous en part


 

Mandat

Le Conseil appuiera le Service de police d’Ottawa pour qu’il puisse mieux travailler avec les collectivités Autochtones, racialisées et confessionnelles ottaviennes.

Sahada Alolo, co-présidente 
Gérard Étienne, vice co-président 

L'aînée métis Parmaillia Burgie

La sénatrice métis Parm Burgie, originaire de Toronto, est citoyenne de la Nation métis de l'Ontario. Elle est sénatrice métis au sein du Conseil métis de la région d'Ottawa, siégeant au conseil depuis plus de sept ans. En tant que sénaL'aînée métis Parmaillia Burgie

La sénatrice métis Parm Burgie, originaire de Toronto, est citoyenne de la Nation métis de l'Ontario. Elle est sénatrice métis au sein du Conseil métis de la région d'Ottawa, siégeant au conseil depuis plus de sept ans. En tant que sénatrice, son rôle est de favoriser des liens entre les membres de la collectivité dans le cadre d'activités et de réunions, ainsi que d'aider à préserver la culture métis par le partage de ses traditions et de ses modes de vie. En outre, Parm s'adonne activement au bénévolat auprès de nombreux  organismes à Ottawa.trice, son rôle est de favoriser des liens entre les membres de la collectivité dans le cadre d'activités et de réunions, ainsi que d'aider à préserver la culture métis par le partage de ses traditions et de ses modes de vie. En outre, Parm s'adonne activement au bénévolat auprès de nombreux  organismes à Ottawa.

M. Hector Addison est coordonnateur des projets au Centre de santé communautaire Somerset Ouest et il est responsable de son examen continu en matière de Diversité et d’inclusion, de l’African Caribbean and Black Community Development and HIV Health Initiative, en plus d’être coprésident du Comité sur l’équité en matière de santé.

Par ailleurs, il compte parmi les fondateurs de l’Association des Africains Canadiens d'Ottawa, l’une de 53 associations membres à travers le pays, et il fait partie de la Table sectorielle sur la santé et le bien-être du Partenariat local pour l’immigration d’Ottawa.

Mlle Sahada Alolo est directrice de la participation des collectivités pour l’Initiative multiconfessionnelle sur l'habitation, œuvrant avec des gens de diverses croyances afin de promouvoir le logement abordable. Elle est également secrétaire de l'Organisation des Musulmanes d'Ottawa, qui tient chaque année un Dîner de l’amitié, où de nombreuses collectivités célèbrent ensemble les diverses cultures du Canada tout en amassant des fonds pour des œuvres de bienfaisance.

Elle s’implique en outre au sein du Muslim Coordinating Council, qui collabore avec une quarantaine de groupes associés pour faire valoir les droits de la personne, la dignité, la justice et l’égalité, et auprès de Dialogue chrétien-musulman, où les membres échangent sur leurs traditions respectives. 

Défenseuse de l'équité et des droits de la personne, Mme Huda Alsarraj est une courtière du savoir dans le domaine de la santé mentale. Mme Alsarraj a œuvré à la défense des droits de la personne pour les collectivités musulmanes à travers le Canada. Auparavant, sur le campus de l'Université York, Huda avait mis au point plusieurs campagnes portant des questions d'équité, notamment le profilage, la xénophobie et l'agression sexuelle.

Comptant plus de 5 ans d'expérience, Huda a contribué à l'élaboration de politiques et de pratiques visant à établir une culture d'inclusion, de diversité et de respect pour tous. Actuellement, elle siège au conseil d'administration de la Syrian Canadian Foundation

M. Malik Ayass est directeur administratif de la maison pour jeunes The Door / La Porte, qui propose des programmes de prévention à l’intention des jeunes à risque élevé âgés de 12 à 18 ans, et par son travail s’est familiarisé avec nombre des défis auxquels sont confrontés plus d’un nouveau Canadien dans leurs relations avec la police.

Avant de devenir le directeur administratif de La Porte, il fut son coordonnateur des relations avec les collectivités, et il s’est aussi impliqué auprès d’autres organismes communautaires, dont le Club des garçons et filles, le YMCA-YWCA et le Centre de détresse d'Ottawa.

Mme Teresa Edwards est directrice administrative et conseillère juridique de la Fondation autochtone de l’espoir, un organisme de bienfaisance à l’échelle nationale, dirigé par des autochtones et fondé pour sensibiliser les gens quant à l’histoire et l’héritage du système des pensionnats indiens.

Teresa fut auparavant Directrice des droits de la personne et des affaires internationales ainsi qu’avocate-conseil à l'interne de l’Association des femmes autochtones du Canada, et une analyste principale et directrice de Condition féminine Canada en matière de questions autochtones, tout en faisant carrière comme avocate, rédactrice, chercheuse et animatrice.

Mme Hodan Egale est présidente du Somali Canadian Youth Centre, qui met l’accent sur la croissance positive chez les jeunes, le développement des aptitudes à diriger, et la prévention des comportements antisociaux. Elle est aussi membre du Conseil consultatif des jeunes leaders, de 613-819 Black Hub, et de l’Association des Africains Canadiens d’Ottawa.

Hodan est l’agente d’administration du Partenariat Local pour l'Immigration d'Ottawa, une initiative de collaboration communautaire qui s’affaire à accroître la capacité d’Ottawa à attirer les immigrants et les aider à s’établir et s’intégrer.

Un chef de file de longue date dans la communauté haïtienne, Mr. Gérard Étienne est vice-président associé à l’apprentissage avec l’Institut sur la gouvernance et a mené une longue carrière visant à accroître la responsabilité de gestion dans la fonction publique fédérale, notamment au sein de l’Agence canadienne d'inspection des aliments et, dans le secteur privé, auprès du Groupe Financier Banque TD.

Gérard dispose également de solides compétences en matière de collaboration intersectorielle. Il entretient aussi des liens avec l’organisme PEACE (Pro-Active Education for All Children’s Enrichment).

Mme Debbie Hoffman est directrice du service à La Société de l'aide à l'enfance d'Ottawa (SAEO), où elle est aussi responsable, au nom de la haute direction, des pratiques anti-oppression et d’équité raciale. Debbie siège au comité de mise en œuvre stratégique d’Une vision une voix, relativement aux directives d’ordre pratique en matière d’équité raciale élaborées par la collectivité afro-canadienne de Toronto pour l’Association ontarienne des sociétés de l’aide à l’enfance. Par la voie de la SAEO, elle a pris part à des initiatives portant sur des questions d’équité, notamment le Partenariat local pour l’immigration d’Ottawa.

Mme Heidi Langille est membre du conseil d’administration de l’Inuit Non-Profit Housing Corporation. Heidi est la présidente-fondatrice de l’Ottawa Inuit Children’s Centre, parente adoptive d’enfants et adolescents inuits, et membre de longue date de la communauté inuite d’Ottawa.

Par le passé, Heidi fut agente de liaison inuite auprès de la Société de l'aide à l'enfance d'Ottawa. Elle fait partie du groupe de travail sur la diversité et l’inclusion de l’Ottawa-Carleton District School Board, et du Cercle consultatif autochtone de l’Upper Canada District School Board.

M. Jalil Marhnouj est président de l’Assunnah Muslim Association et secrétaire de la Conférence I.LEAD, une conférence-jeunesse annuelle tenue à Ottawa-Gatineau. Il est président du conseil d’administration du Centre de santé communautaire du sud-est d'Ottawa.

Jalil fut cofondateur du groupe de travail de soutien aux réfugiés syriens à Ottawa, et a joué un rôle important lors d’une collecte de plus d’un million de dollars à des fins de développement communautaire et de secours humanitaires, venant notamment en aide aux victimes des incendies de Fort McMurray et à la collectivité musulmane d’Ottawa. Il œuvre actuellement à titre d’analyste à l’emploi de la Commission de la fonction publique.

Noura Ahmed est éducatrice à l'enfance par profession, et militante sociale passionnée dans ses temps libres. Elle habite Ottawa depuis plus d'une vingtaine d'années, et elle y a rencontré toute une gamme d'expériences de la vie, bonnes comme mauvaises, qui ont alimenté sa décision de faire du bénévolat auprès de diverses collectivités (somalienne, musulmane, africaine). Noura siège actuellement au Comité de participation des parents du Conseil scolaire du district d'Ottawa-Carleton. Elle a à cœur les principes de la bienveillance et de la bonté, et croit fermement en l'inclusion, la diversité et le respect pour chacun. 

Le chef adjoint Steve Bell vit à Ottawa depuis une trentaine d’années. Il compte vingt et un ans d’expérience au sein du Service de police d’Ottawa (SPO), où il est actuellement responsable des directions des enquêtes criminelles, des services de soutien et de la planification, du rendement et des analyses.

Au fil de sa carrière au Service de police d’Ottawa, il a acquis de l’expérience dans un éventail de postes, dont les suivants : agent de quartier, membre de l’Unité des drogues et de l’Unité des armes à feu et des bandes de rue, Services à la jeunesse, Normes professionnelles, Tribunaux et garde temporaire, et tout dernièrement surintendant à la Direction de l’affectation des ressources et du perfectionnement.

Il participe activement à la vie communautaire : actuellement président du conseil d’administration de Rideauwood Addiction and Family Services il a également œuvré au sein de l’Association de hockey mineur de Kanata. Ses antécédents lui confèrent une solide compréhension des besoins variés de la collectivité comme de ceux des membres du Service de police. Il s’avère un penseur innovateur et stratégique capable de gérer de complexes changements organisationnels. Il a joué un rôle clé dans plusieurs projets d’envergure, dont l’examen des questions d’égalité entre les sexes, l’initiative d’amélioration des services, et la stratégie du mieux-être.

Le chef adjoint Bell détient un baccalauréat ès arts en psychologie et en science politique de l’Université Carleton. Il est marié et a deux fils.

David Snoddy œuvre dans le domaine du travail communautaire et des relations policières depuis plus de trois décennies, tant dans le secteur privé qu’auprès d’organisations à but non lucratif et maintenant dans le secteur public. Il a travaillé auprès d’initiatives locales, provinciales et nationales.

Son travail s’est axé principalement sur les droits de la personne et la justice sociale, notamment en matière d’éducation et de sensibilisation, de changements systémiques, d’efficacité organisationnelle, d’anti-oppression, de profilage racial, de diversité de genres et de sexes, de groupes de ressources des employé(e)s, d’espaces sûrs et de programmes de mentorat réciproque. Avant de travailler avec le Service de police d’Ottawa, il a collaboré avec le gouvernement provincial au Ministère de la sécurité communautaire et des services correctionnels, qui l’a affecté au Collège de police de l’Ontario et au Collège de formation correctionnelle de l’Ontario, en y mettant l’accent sur la diversité et l’inclusion.

Dans le cadre de ses diverses activités de relations communautaires policières, il a entre autres contribué et travaillé avec le Programme canadien de certification des praticiens de l'inclusion du Centre canadien pour la diversité et l'inclusion, l’Ontario Women in Law Enforcement, l’Association of Black Law Enforcers, le comité de diversité et d’inclusion de l’Association des chefs de police de l’Ontario, l'Association canadienne des chefs de police des Premières nations, des Métis et des Inuits, le Comité spécial sur l’équité, la diversité et l'intégration de l'Association canadienne des chefs de police et à titre de conseiller et membre fondateur de Serving with Pride.

 

Joan McKenna est membre du Service de police d'Ottawa depuis plus de 30 ans. Elle a travaillé au sein de toutes les directions générales, notamment celles des enquêtes criminelles, des services de soutien et des patrouilles de première ligne, ainsi qu’au Bureau du chef.

Elle œuvre dans le moment avec l'équipe des relations communautaires et du soutien spécialisé de première ligne. Elle possède une solide expérience des relations communautaires, en particulier avec la communauté VFF et les jeunes.

Elle assure la gestion de grands événements opérationnels avec des partenaires municipaux et d'autres services de police. Elle a été à l'origine de la création d'un comité mixte policier/communautaire chargé d'améliorer les initiatives de lutte contre la violence faite aux femmes du Service de police d'Ottawa.  

Elle participe activement à des événements sportifs et à d'autres activités de plein air. Elle détient actuellement le grade de surintendante.       

Mark Ford est membre du Service de police d’Ottawa depuis trente et un ans. Présentement surintendant des opérations de première ligne, il encadre notamment les opérations du peloton et des quarts de travail fixes, l’Unité des services d’urgence, l’Unité des services policiers à l’aéroport, l’Unité vélos et rondes, le COSPO, ainsi que les programmes de commandement en cas d’incident et de gestion des urgences. Il a antérieurement occupé le poste de surintendant chargé de la planification, du rendement et de l’analyse et de la direction du changement transformationnel au sein du Service de police d’Ottawa. En collaboration avec Dianna Millar, il a lancé et dirigé un projet sur la gouvernance interne de la police qui a remporté le prix du projet de l’année en 2017 de l’International Association of Law Enforcement Planners.

Il a passé la majeure partie de sa carrière à l’ancienne Direction des opérations d’urgence. Pendant 13 ans, il y a joué un rôle déterminant particulièrement dans la planification, la direction et le commandement de nombreuses opérations de sécurité lors de la tenue d’événements marquants et d’incidents critiques dans la capitale nationale (notamment des visites présidentielles, la célébration de la Coupe Stanley, diverses manifestations, etc.). Lors des événements tragiques qui se sont produits le 22 octobre 2014 au cénotaphe et sur la Colline du Parlement, il était le commandant des interventions du SPO. Son rôle a été déterminant dans la création de l’Équipe consultative des événements spéciaux de la Ville d’Ottawa, qui est reconnue à l’échelle internationale. Il a dirigé l’élaboration et la mise en œuvre de l’Équipe de liaison policière (EPL) qui travaille avec des intervenants communautaires pendant des événements et des manifestations d’envergure. Durant ses années de formation, il a été agent de patrouille de première ligne et membre de l’unité tactique et de l’unité des explosifs.

Cet ancien membre exécutif de la National Incident Commanders Working Group Association a enseigné le commandement des interventions critiques partout au Canada et a dirigé l’élaboration de la formation au commandement en cas d’incident pour les membres du SPO. Il fait actuellement partie d’un certain nombre de comités et de groupes de travail provinciaux et nationaux dans le domaine de l’intervention d’urgence et a déjà siégé à plusieurs d’entre eux.

Il s’est engagé à établir des relations solides et durables à l’interne avec le SPO, les partenaires en sécurité publique et, surtout, avec les collectivités qui composent Ottawa, afin d’assurer la sécurité de tous.

Il s’implique activement dans la communauté. Il est président du conseil d’administration du Fonds Habineige d’Ottawa, bénévole au BluesFest pour assurer leur préparation aux situations d’urgence et, avec sa famille, il aide à recueillir des fonds et à construire des écoles au Nicaragua grâce à l’œuvre caritative SchoolBox. Mark et son épouse, Susan Griffin, ont six enfants qui font partie de leur famille reconstituée. Il s’intéresse au hockey, au yoga, au cyclisme, au ski, aux voyages et à la musique.

 

Jamie fut promu au grade de superintendant en août 2018, acceptant le poste de commandant en second. Jamie a connu une carrière policière fort équilibrée, ayant occupé plusieurs postes, notamment au sein des Enquêtes criminelles, des patrouilles, de la police communautaire et de la planification de grands événements, qui lui ont apporté une connaissance et une compréhension unique des interactions internes et externes des services de police.

Jamie consacre beaucoup de son temps, sur les plans professionnel et personnel, à aider les personnes handicapées à avoir accès à la justice, ainsi qu'à améliorer les interventions et la  formation de première ligne relativement aux personnes vulnérables. Jamie fut l'un des fondateurs du Registre des autistes du Service de police d'Ottawa qui permet aux familles qui partagent préventivement des renseignements sur leur être cher en vue de faciliter des interactions rapides et sûres avec les agents. En raison de son succès, ce registre fut élargi à l'échelle nationale.

Jamie fait du bénévolat auprès de la collectivité, participant à des tables rondes, parlant en public aux personnes vulnérables, et appartenant aux conseils d'administration d'Autisme Ontario et du Centre de traitement Rideauwood. Jamie croit fermement que nous grandissons sur le plan personnel et que nous améliorons notre communauté par notre implication et le partage de nos compétences avec ceux d'entre nous qui éprouvent des difficultés ou qui n'ont pas connu certains privilèges et possibilités.

Le surintendant Renwick a consacré la majeure partie de sa carrière policière à mener des enquêtes criminelles, d'abord comme enquêteur judiciaire (analyste des taches de sang) puis en occupant divers postes, de tous niveaux, dont celui de chef de l'Unité des armes à feu et des bandes de rue, et d’inspecteur au Renseignement et aux Opérations secrètes. Il est actuellement surintendant à la Direction des enquêtes criminelles.  

Ce diplômé de l'Université Carleton (B.A. en sciences politiques), vit et travaille à Ottawa et est un membre actif de la communauté. Tambour-major du corps de cornemuses communautaire du Service de police d'Ottawa, il a fait du bénévolat pendant des années au sein d'un conseil d'école, été représentant à l'Assemblée des conseils d'école d'Ottawa-Carleton et est entraîneur bénévole de longue date de soccer et de hockey. 

Parfaitement bilingue, le surintendant Chris Rheaume est un policier chevronné qui a consacré 24 années au maintien de l'ordre. Il possède une solide expérience dans le domaine de la police communautaire ainsi qu'en matière de normes professionnelles et de services de police de district. Il a également été commandant en second du chef de police. Il est actuellement surintendant responsable de la Direction des services de soutien, qui regroupe le Centre des communications, le Service géré de communication mobile interopérable (IMCMS ou projet radio), les Services à la réception et les sections de la Sécurité des tribunaux et de la détention temporaire. 

Grâce à son parcours, il est en mesure de bien comprendre les besoins de la collectivité ainsi que ceux des membres du SPO. Il tire une grande fierté de la responsabilisation, de la transparence et de l'atténuation des risques lors de l'élaboration de nouvelles stratégies; il entretient de solides relations de travail avec de nombreux intervenants communautaires, notamment les organismes Inner City Health et Les Bergers de l’espoir, ainsi que le Service paramédic avec lequel il a mis sur pied le programme ciblé de participation et de réorientation (Targeted Engagement Diversion). Il a également lancé avec succès la patrouille pédestre dans la Basse-Ville.

Bénévole communautaire dévoué, il a entraîné et encadré des garçons de haut niveau au hockey et au football au cours de la dernière décennie. Il est titulaire d'une maîtrise en administration des affaires et travaille actuellement à un doctorat en administration scolaire.

 

L'inspecteur Paul Burnett dispose d'une grande expérience opérationnelle, ayant œuvré au sein de diverses sections au fil de sa carrière dans la police. Il a travaillé à l'application des règlements de la circulation, aux enquêtes-collisions, à la formation sur le recours à la force, ainsi qu'au sein des unités tactique et des explosifs. Après avoir été promu, Paul regagna la première ligne, où il tira parti de son expérience pour faire du mentorat et de l'enseignement auprès d'agents moins chevronnés. Paul forgea et entretint de solides liens au sein de diverses collectivités à travers la ville tout en supervisant les Centres de police communautaire.

Détenant actuellement le grade d'inspecteur, Paul est chargé du projet de stratégie EDI, responsable de l'élaboration et de la mise en œuvre du Plan d'action équité, diversité et inclusion du Service de police d'Ottawa. Il se réjouit de pouvoir à nouveau collaborer étroitement, avec la collectivité et le Conseil sur l’équité, à la conception et au suivi du plan d'action.

L'inspecteur Burnett a fréquenté l'Université d'Ottawa, où il décrocha un baccalauréat en sciences sociales. Il est membre de longue date de l'Unité de garde de cérémonie du chef de police d'Ottawa, axée sur la collectivité. De plus, Paul soutient activement les initiatives locales de lutte contre la faim.

Le sergent d'état-major Ian Hayes compte 23 années d'expérience dans le domaine policier. Il a commencé sa carrière à la Police provinciale de l'Ontario, à Kanata, avant d'être muté au Service de police d'Ottawa en 1999. Il a acquis de l'expérience en œuvrant dans les opérations de première ligne, les services d'escorte routière et d'application de la loi, les services à la réception, le programme d’agents de liaison dans les écoles, l'Unité de lutte contre le crime organisé et les jeux illégaux et a travaillé comme responsable du projet de l'Initiative des services - déploiement en première ligne, ainsi que de la Stratégie intégrée de police communautaire du SPO. 

En tant que sgt é.-m. responsable de la section de la Diversité et relations interraciales (DRI), il va, avec son équipe, se concentrer sur l'établissement et le maintien de relations solides avec la collectivité. Il croit que la communication, la transparence et la résolution de problèmes en collaboration sont les trois éléments clés pour assurer l'établissement de relations efficaces. Lui et son équipe de la DRI veillent également à ce que les membres du Service de police d'Ottawa répondent de façon efficace, appropriée et sensible à tous les membres de la collectivité, en particulier à ceux qui ont été traditionnellement marginalisés.

Il parle couramment le français, l'anglais et le portugais. Il est titulaire d'un baccalauréat en administration des affaires. Il se réjouit à la perspective de travailler avec les dirigeants communautaires du Conseil sur l'équité en vue d'accroître la confiance de la collectivité à l'égard de son service de police. 


Anciens membres du Conseil sur l’équité police-collectivité 

Contactez-nous