Respect, des valeurs et de l’inclusion

Le chef Peter Sloly a fait l’annonce de l’instauration de la direction du Respect, des valeurs et de l’inclusion (RVI) du Service de police d’Ottawa (SPO), qui incorporera une approche intégrale à des questions telles que le harcèlement en milieu de travail, la discrimination, les droits de la personne, ainsi que les principes d’éthique, d’équité, de diversité et d’inclusion.

La direction RVI aborde les grandes préoccupations soulevées, tant par les membres du SPO que par la collectivité d’Ottawa, pour un service de police plus progressiste et inclusif, et elle représente un investissement important dans l’avancement des priorités stratégiques de la Commission de services policiers d’Ottawa.

« Je suis aussi heureux d’annoncer que cette nouvelle direction sera placée sous le commandement de la surintendante Isobel Granger, nouvellement montée en grade. Je tiens à féliciter Isobel de sa promotion, une reconnaissance de son apport continu et de longue date à la police et à la police communautaire à l’échelle locale, nationale et internationale », dit Sloly. « Elle est un chef de file du monde de la police et ses antécédents d’enquête, son expérience policière et le grand respect qu’on lui accorde au sein de notre collectivité seront des atouts majeurs pour notre service à l’avenir. Je suis convaincu de son aptitude à gérer cette nouvelle et importante direction. »

SURVOL

La direction générale du SPO amorça la planification de la mise en œuvre de la direction RVI en fin 2019 afin de stimuler l’amélioration sur les plans du harcèlement en milieu de travail, de la discrimination, des questions des droits de la personne, de l’éthique, de l’équité, de la diversité et de l’inclusion. La nouvelle direction se fondera sur le travail accompli au sein du Programme de respect en milieu de travail et du projet Équité, diversité et inclusion (EDI).

Sous le commandement de la surintendante Granger, cette direction veillera à   l’inclusion globale des membres et à faire valoir de meilleures pratiques et politiques, ainsi qu’un processus de décision juste, respectueux et équitable. La Direction disposera de la solide expérience et des qualités de meneur de Deborah Aarenau, responsable de Respect, éthique et valeurs, et celles de David Snoddy, responsable d’Équité, diversité et inclusion.

LE FONCTIONNEMENT

Équité, diversité et inclusion
Équité, diversité et inclusion

La section Équité, diversité et inclusion (EDI), menée par le directeur David Snoddy, mettra l’accent sur la manière dont nous pourrons rapprocher les membres en instaurant des pratiques inclusives, ainsi qu’en guidant et en incorporant le changement systémique à travers l’organisation. Le Plan d’action EDI, déjà approuvé par la Commission, sera la stratégie d’orientation de la section.

Respect, éthique et valeurs
Respect, éthique et valeurs

La section Respect, éthique et valeurs (REV), menée par la directrice Deborah Aarenau, mettra l’accent sur le milieu de travail respectueux et l’éthique, et aura pour mandat de mettre en œuvre des stratégies préventives et réactives pour améliorer le comportement professionnel, éthique, et fondé sur la valeur de tous les membres et dans l’ensemble du SPO.

DIRECTION

 

 DIRECTEUR DAVID SNODDY 

L’expérience acquise par David Snoddy en équité, diversité, inclusion, relations communautaires et policières s’échelonne sur trois décennies et regroupe trois secteurs : privé, sans but lucratif et maintenant public. Il a également travaillé et servi des projets aux niveaux local, provincial et national.

La majeure partie de son travail a porté principalement sur l’inclusion en matière de droits de la personne et de justice sociale, notamment en éducation et en sensibilisation, en changements systémiques, en efficacité organisationnelle, en lutte contre l’oppression, en profilage racial, en diversité sexuelle et de genre, en groupes de ressources pour les employés, en lieux sécuritaires et en programmes de mentorat réciproque.

Avant de se joindre au Service de police d’Ottawa, M. Snoddy a travaillé au gouvernement provincial, plus précisément au ministère de la Sécurité communautaire et des Services correctionnels, où il a consacré une part importante de son mandat au Collège de police de l’Ontario et au Collège des services correctionnels de l’Ontario, dans les deux cas avec un accent mis sur la diversité et l’inclusion.

Une partie de l’expérience de M. Snoddy comprend le soutien aux organismes suivants et le travail auprès d’eux : le Programme de certification canadienne pour les professionnels de l’inclusion au Centre canadien pour la diversité et l’inclusion, le Comité sur la TED de l’Association ontarienne des chefs de police, le Comité sur la TED de l’Association canadienne des chefs de police, ainsi que l’appui de longue date aux Ontariennes en application de la loi, à l’Association des organismes d’application des droits des Noirs et qu’une participation à titre de conseiller et de membre fondateur de Servir avec fierté.

M. Snoddy s’est joint au Service de police d’Ottawa en 2013, où il a siégé en qualité de directeur du Développement communautaire (Développement communautaire et Diversité et relations interraciales) et il a toujours été un ardent défenseur et dirigeant du travail de TED au sein du Service de police d’Ottawa.

Certificats et Prix

  •  Leadership transformationnel du SPO, École Sprott d’administration, Université Carleton
  • Programme de leadership policier, École Rotman d’administration, Université de Toronto
  • Programmes des fondations en leadership, Londres                                 
  • Outils de tolérance pour le personnel de commandement, Musée du Centre Simon-Weisenthal de la tolérance, LA
  • Handicaps du développement et système de justice, Londres
  • Formation des formateurs en enseignement de la diversité, Institut d’administration de l’application de la loi, Toronto
  • Cours de sensibilisation aux Autochtones de la PPO, North Bay
  • Programme de mobilisation en politiques communautaires, Université Queen’s, Kingston
  • Formation des formateurs en sensibilisation culturelle, Association internationale des chefs de police, MO
  • Forum national sur les corps policiers autochtones, Ottawa
  • Conférence à l’intention des professionnels gais et lesbiens en matière de justice pénale, FL / RI
  • Conférence nationale sur l’application de la loi et la diversité autochtone, Ottawa            
  • Prix de service exceptionnel de Servir avec fierté, Prix d’adepte d’ABLE, Service à l’Ontario, Police régionale de Durham, Police de Toronto, Police provinciale de l’Ontario, Police de Hamilton

 

 

 

 

SURINTENDANTE ISOBEL GRANGER 

L’engagement permanent de la surintendante Isobel Granger à l’autonomisation des personnes vers une vie meilleure et un changement social est réellement extraordinaire.

Elle s’est portée à la défense de la situation des femmes et des enfants pendant la majeure partie de sa vie. Et son travail acharné, son excellence, son professionnalisme et son sens du service ont fait toute une différence dans la vie des nombreuses personnes ici et ailleurs. Que ce soit dans ses fonctions de première agente noire à joindre les rangs de la Police d’Afrique du Sud britannique en Rhodésie (devenue le Zimbabwe) aux prises avec des problèmes de ségrégation raciale ou à titre d’une des cinq premières policières auprès du Service de police d’Ottawa en 1994 ou encore dans son travail de prestation de formations en violence sexuelle fondée sur le genre au personnel de l’ONU dans les opération de paix partout dans le monde, la surintendante Granger s’est démarquée. Son leadership s’est manifesté depuis son peloton jusqu’à diverses sections de haut niveau, y compris en supervision de la Division de la diversité et des relations interraciales, de la Section des agressions entre partenaires, de la Direction des enquêtes criminelles et de la Section de la jeunesse et de la déjudiciarisation de la Police d’Ottawa.

La surintendante Granger est un catalyseur de changement qui mobilise, motive et inspire les jeunes femmes à envisager le rôle qu’elles jouent dans le resserrement du tissu citoyen au Canada. En 2015, la surintendante Granger a été déployée au Cambodge comme l’une des huit enquêteuses de partout dans le monde chargées d’étudier les atrocités et les crimes de guerre perpétrés contre la population cambodgienne durant le règne des Khmers rouges. Elle est actuellement l’une des rares personnes à l’échelle mondiale à figurer à la liste de paie des intervenants en réponse judiciaire rapide, une initiative pour femmes de l’ONU réunissant des enquêteuses admises pour étudier la violence sexuelle fondée sur le genre liée aux crimes de guerre contre les dirigeants étatiques au niveau international.

Actuellement dans le cadre du Plan d’action national du Canada sur la réforme sexuelle, elle offre des formations en ACS+ (analyse comparative entre les sexes plus) au Centre pour l’apprentissage interculturel (CAIC) et Affaires mondiales Canada (AMC). La surintendante Granger possède un baccalauréat ès Arts (B.A.) en Études policières et un diplôme de maîtrise (M.A.) en Leadership.

Prix et distinctions

  • Certificat de reconnaissance du Sénat du Canada pour avoir participé au Programme de mentorat croisé
  • Prix Margaret-Eve des Ontariennes pour l’application de la loi (OWLE) 2002 en leadership
  • Prix Martin-Luther-King 2008 de gardiens du rêve
  • Prix Leaders-noirs 2009 de leadership du Journal des profils de diversité soulignant le travail des 50 principaux Noirs en Amérique du Nord
  • Prix BCWEN 2012 de championne du Réseau de participation citoyenne des Femmes noires (ou Black Women’s Civic Engagement Network)
  • Prix Toastmaster international 2013 pour la communication et le leadership
  • Ordre du mérite des corps policiers 2015 décerné par la gouverneure générale le vendredi à Rideau Hall
  • Prix Harry-Jerome 2017 pour la défense des droits du public
  • Certificat de reconnaissance et d’appréciation du Centre régional du Caire pour la formation en règlement des conflits et maintien de la paix en Afrique (CCCPA)
  • Certificat de reconnaissance de Planète Afrique pour une participation au Programme de mentorat croisé

  

 

 DIRECTRICE DEBORAH AARENAU

Deborah Aarenau a joint le Service de police d’Ottawa en 2008. On l’a embauchée pour qu’elle gère le Programme de respect en milieu de travail, une version mise à jour de l’ancien Programme de lutte contre le harcèlement et la discrimination au travail. Il y a quelques années de cela, elle a souligné le besoin d’implanter un programme d’éthique amélioré et relevé la barre par l’introduction et la gestion des postes de sergent principal des services (SPS) et de sergent principal des corps policiers (SPCP). Elle est experte en la matière chargée d’assurer le leadership, la direction, les processus décisionnels et la surveillance stratégiques de toutes questions liées à la discrimination, au harcèlement, aux droits de la personne, aux conflits, au respect et à l’éthique, à l’échelle du SPO. Elle a mérité les titres de médiatrice agréée (C. Med) et de professionnelle principale en éthique et conformité (LPEC), en plus de détenir un certificat en valeurs et éthique organisationnelles. Elle est membre du Comité sur l’éthique de l’ACCP. Plus récemment, elle a écrit et publié un mémoire, dans le cadre du Groupe de travail international, sur le « milieu de travail respectueux » qui a été publié par la Direction générale de la recherche de l’Initiative sur l’éthique et la conformité (ECI) aux États-Unis. Elle a également publié un article dans le Bulletin trimestriel sur l’aide aux employés intitulé « La réintégration réussie des employés qui ont souffert de maladies mentales ». Mme Aarenau possède aussi un baccalauréat en Travail social de l’Université McGill située à Montréal et une maîtrise en Travail social de l’Université Rutgers située au New Jersey, ainsi que de nombreux cours et certificats d’études supérieurs dans son domaine. 

Avant de joindre le SPO, Mme Aarenau a effectué un contrat pour la Société canadienne des postes à titre de directrice des programmes régionaux d’aide aux employés pendant 15 ans. Elle a géré des dossiers pour tous l’Est et le Nord de l’Ontario, ainsi que le siège social de Postes Canada. Mme Aarenau a conseillé les employés, facilité des débreffages sur les incidents critiques et traité les questions de violence et de harcèlement en milieu de travail. Les parties patronale et syndicale l’ont consultée sur les questions touchant au respect, au harcèlement, à la discrimination, à la diversité, aux conflits et à la santé mentale au travail, et elle a aussi supervisé 40 agents d’aiguillage vers les pairs. En outre, elle a créé, facilité et offert des séminaires et des ateliers sur ces sujets. 

Par la suite, Mme Aarenau a obtenu un poste contractuel à court terme auprès de l’Agence des services frontaliers du Canada (ASFC), où elle a rédigé de nombreuses politiques et lignes directrices portant sur les aspects psychosociaux et humains du projet sur les armements. Elle a rédigé les politiques et lignes directrices sur les PAE, les politiques sur la gestion du stress durant les incidents critiques et d’autres documents spécifiques aux armements. De plus, Mme Aarenau a été affectée au ministère de la Défense nationale (MDN), où elle était chargée de mener un examen du modèle de prestation des services sur les PAE sur l’état actuel des PAE du ministère. Cela comprenait l’animation de groupes de travail et la réalisation d’entrevues auprès des principaux intervenants puis la création d’un rapport ainsi que de recommandations qui ont été présentés au Comité directeur mixte syndical-patronal. Mme Aarenau a aussi acquis de l’expérience de travail auprès de l’Hôpital d’Ottawa dans plusieurs unités.

Certificats et programmes de formation 

  • Principes fondamentaux en matière d'éthique et de conformité (E2C) - ECI
  • Principes d'éthique appliqués pour les médiateurs en exercice - Institut d’arbitrage et de médiation de l’Ontario
  • Modes alternatifs de règlement des litiges, théorie des conflits, négociation et médiation - Institut international canadien de négociation appliquée
  • Encadrement dans la gestion des conflits - CINERGY
  • Formation à la conférence transformationnelle sur le lieu de travail : Pratiques en rétablissement - ProActive Resolutions
  • Les interventions dans les conflits de groupe - Institut canadien pour la résolution des conflits (ICRC)
  • Formation aux conversations cruciales - VitalSmarts
  • La science et la pratique de l’encadrement des dirigeants dépourvus de tact - Boss Whispering Institute
  • Devenir un tiers neutre - Modules 1 à 4 du programme - Institut canadien pour la résolution des conflits (ICRC)
  • Rétablissement du milieu de travail - Université Carleton
  • Programme spécialisé en recherche des faits et enquêtes - Université Queen's
  • Formation en matière d'enquêtes sur le harcèlement -The Workplace Institute
  • Institut Team Coaching International
  • Programme de perfectionnement des cadres supérieurs du SPO - Université Carleton
  • Formation de l'équipe chargée des interventions en cas de crise - NOVA
  • Comment faire face au deuil - Familles endeuillées de l'Ontario
  • Formation en certification à l’outil STRESSMAP - Essi Systems
  • Dépendance chimique : Diagnostic et intervention - Institut Rideauwood
  • Thérapie cognitive pour les couples - DATA Associates
  • Thérapie de couple axée sur l'émotion - L'Hôpital d'Ottawa

 

L’AVENIR

« Récemment, le Service a été éprouvé par plusieurs incidents qui ne correspondent ni à ses valeurs en tant qu’organisme ni aux attentes du public. Il est clair que nous avons du travail à accomplir pour améliorer notre culture, et la Direction RVI est conçue afin de proposer les appuis et l’expertise nécessaires pour aborder et éviter ces défis à l’avenir. Nous avons besoin d’un ensemble solide et complet de valeurs pour faire en sorte que des incidents, comme ceux que nous avons connus dernièrement, n’aient pas lieu. Nous devons faire front commun dans cette approche, et chacun doit contribuer à sa réussite, » a déclaré le chef Sloly.

« La police est une profession fondée sur l’honneur et sur le courage. À chaque jour, nous venons au travail dans le seul but d’aider les gens dans le besoin. Il nous faut relever le niveau de ce que nous espérons les uns des autres, ce qui ensuite se manifestera dans notre manière de servir et de protéger cette ville », a ajouté le chef Sloly.

Si vous avez des questions quant à cette nouvelle direction, veuillez les adresser par courriel au RVI@ottawapolice.ca.

 

Contactez-nous