Manifestants

Information à l’intention des manifestants

Quels sont mes droits comme manifestant?

La Charte canadienne des droits et libertés garantit certains droits et libertés fondamentales, y compris la liberté d’opinion, d’expression et de réunion pacifique. L’article 2 prévoit que :

Chacun a les libertés fondamentales suivantes :

  • liberté de conscience et de religion;
  • liberté de pensée, de croyance, d’opinion et d’expression, y compris la liberté de la presse et
  • des autres moyens de communication;
  • liberté de réunion pacifique; et
  • liberté d’association.

Ces droits peuvent-ils être restreints?

Les droits et libertés prévus dans la Charte ne sont pas sans limite. La Cour suprême a reconnu que « la liberté d’expression ne joue pas dans les cas de menaces ou d’actes de violence. Aucune protection n’est accordée lorsqu’il y a destruction de biens, voies de fait ou autres types de conduite manifestement illégale ». De plus, dans certains cas, il arrive aussi que des restrictions raisonnables prescrites par la loi s’appliquent.

L’article 1 de la Charte, qui prévoit des restrictions aux droits et libertés, énonce :

La Charte canadienne des droits et libertés garantit les droits et libertés qui y sont énoncés. Ils ne peuvent être restreints que par une règle de droit, dans des limites qui soient raisonnables et dont la justification puisse se démontrer dans le cadre d’une société libre et démocratique.

Le Code criminel contient diverses dispositions qui limitent les droits d’une personne. Voici la liste de certains articles pertinents du Code criminel qui restreignent certaines activités :

  • bloque ou obstrue une grande route (alinéa 423(1) g) )
  • troubler la paix (article 175)
  • nuisance publique (article 180)
  • fait de nuire aux moyens de transport (article 248)
  • arrestation pour violation de la paix ou pour être sur le point de commettre une violation de la paix (article 31)
  • substance volatile malfaisante (article 178)
  • émeutes (articles 32, 33, 64, 65, 67, 68, 69)
  • attroupement illégal (article 63)
  • méfait (article 430)

- en vertu du Code criminel ou de la droit coutumier ne donne pas lieu à une accusation. Une arrestation pour violation de la paix vise à rétablir l’ordre.

Il y a de nombreux autres articles du Code criminel qui peuvent s’appliquer à des manifestations. En plus du Code criminel , il peut y avoir dans des lois provinciales, tel le Code de la route , et des arrêtés municipaux des restrictions aux activités envisagées lors de manifestations.

Quelles sont les fonctions de la police au cours des manifestations?

Les policiers ont le devoir légal de maintenir la paix, d’empêcher la perpétration d’infractions, d’exécuter la loi, de protéger les biens, de préserver la vie et de protéger contre les blessures graves, entre autres. Ces fonctions sont prévues dans la common law et les lois, y compris la Loi sur les services policiers et le Code criminel . La Police reconnaît l’importance de ces libertés et de toute autre garantie prévue dans la Charte. Il s’engage à veiller à ce que les droits et libertés garantis par la Charte soient respectés, tout en s’assurant que les policiers remplissent leurs fonctions conformément à la loi.

Contactez-nous