Conduite distraite

La plupart des gens ne prendraient jamais le volant s’ils avaient bu, mais, comme l’alcool et la drogue, les distractions peuvent nuire à la conduite.

Le simple fait de détourner le regard de la route pendant deux secondes double, pour le conducteur, la probabilité d'être impliqué dans une collision.

On peut prévenir la conduite inattentive – renseignez-vous sur la campagne Laisse faire le cellulaire.

Ce en quoi consiste la conduite inattentive*

Lorsque vous ne vous concentrez pas sur la route, les choses peuvent se passer rapidement.

Vous servir de votre téléphone pour parler, envoyer un texto, consulter des cartes ou choisir une liste de lecture musicale en conduisant sont toutes des formes de conduite inattentive et elles vous exposent, ainsi qu'autrui, à des risques.

D'autres activités telles que manger, lire ou saisir une destination dans un GPS sont également dangereuses lorsque vous êtes au volant.

Peu importe que vous soyez sur la route ou arrêté à un feu rouge, la conduite inattentive pourrait vous coûter cher. *Source: Ontario.ca

Les amendes et les sanctions liées à la conduite inattentive augmentent

À compter du 1er janvier 2019, les conducteurs trouvés utilisant un appareil électronique portatif seront passibles d’une amende pouvant atteindre 1 000$, de trois points d’inaptitude et d’une suspension de trois jours de leur permis de conduire, et ce pour une première infraction.

En outre, les policiers peuvent porter des accusations de conduite imprudente contre un conducteur si celui-ci ne consacre pas toute son attention à la conduite automobile. S'il est reconnu coupable de conduite imprudente, il se voit attribuer automatiquement six points d'inaptitude, une amende pouvant s'élever à 1000$ ou une peine d'emprisonnement pouvant durer jusqu'à six mois. Dans certains cas, son permis de conduire peut être suspendu pour une période pouvant durer jusqu'à deux ans. Il s'agit là d'un des plus sévères règlements du Code de la route ontarien.

Le textage n’est pas l’unique distraction

Une étude menée par l'University of Carolina Highway Safety Research Center a constaté que la nature des distractions varie selon les tranches d'âge :

  • Les plus jeunes conducteurs sont plus portés à la distraction en choisissant leur musique ou en syntonisant la radio;
  • Les conducteurs dans la trentaine sont plus souvent distraits par de jeunes enfants dans la voiture; 
  • Les conducteurs plus âgés sont souvent distraits par ce qui se passe à l'extérieur du véhicule.

Pourquoi est-il permis aux premiers intervenants de se servir de téléphones et d’ordinateurs portatifs en conduisant?

Les conducteurs de véhicules du service de police, de véhicules du service des incendies et d'ambulances sont exemptés d'appliquer la législation sur l'interdiction d'utiliser un appareil sans fil. Le règlement limite l'exemption pour qu'elle ne s'applique que durant l'exercice de leurs fonctions.

Informez-vous sur la conduite inattentive en consultant l'Ontario.ca.

Contactez-nous