Agression sexuelle

Dans une agression sexuelle, la victime n'est jamais la cause.

Certaines agressions sexuelles ne sont pas signalées, vu que les victimes se sentent souvent gênée, coupables ou en apparence responsables, ou qu'elles ne se souviennent pas des détails particuliers de l'agression parce qu'elles ont été droguées ou qu'elles étaient sous l'influence de stupéfiants ou de l'alcool. Si vous avez été victime d'une agression sexuelle, téléphonez à la police ou communiquez avec l'une ou l'autre des ressources mentionnées ci-dessous. Nous sommes à votre service.  Signalez tout incident.

Soyez à l'affût - protégez-vous

Le Service de police d'Ottawa conseille aux femmes d'user de prudence à la lumière de la possibilité d'un schéma d'homicides dans la ville d'Ottawa. C'est pourquoi la Police d'Ottawa vous prie de faire preuve de vigilance pour assurer votre propre sûreté en appliquant de bonnes pratiques à cet effet, comme:

  • Être consciente de son environnement et éviter les secteurs isolés ou mal éclairés.
  • Planifier ses déplacements au préalable et envisager de se déplacer avec des amis, s'il y a lieu.
  • Demeurer à proximité de ses amis, se surveiller les unes les autres / garder un œil sur la boisson de l'autre au besoin et négocier un transport sûr pour rentrer à la maison.
  • Se fier à son instinct ; si l'on ne se sent pas en sûreté, prévoir un plan de sécurité personnelle et être prête à l'appliquer.
  • Parler fort, faire du bruit et attirer l'attention en cas de situation dangereuse.
  • Signaler les incidents douteux ou les personnes suspectes à la police sur-le-champ.

Soyez consciente des agressions sexuelles facilitées par les drogues . Cela pourrait vous aider à prévenir une tragédie.

Étant donné que les drogues couramment utilisées pour faciliter les agressions sexuelles se présentent sous forme de liquide ou de poudre qui se dissout rapidement , il est difficile de déceler si une personne a été droguée. Le simple fait d'étudier une boisson ou même de la goûter pourrait ne pas vous aider à déterminer si une drogue y a été ajoutée.

Afin de vous protéger, vous et les autres , conservez les mesures préventives suivantes à l'esprit et évitez qu'on n'ajoute de la drogue à votre boisson.

  • Ne laissez jamais votre boisson sans surveillance à la table ou au b ar alors que vous dansez, parlez à des amis ou allez au petit coin, etc.
  • Ne buvez qu'à partir de bouteilles ou de cannettes non décapsulées ou de verres que vous avez vu verser par votre serveur ou votre hôte .
  • Évitez les boissons « de groupe » . Les bols à punch ou les contenants qui sont « passés de l'un à l'autre » sont les plus susceptibles d'avoir été drogués.
  • Surveillez vos amis et demandez-leur de vous surveiller aussi .

Si vous pensez que vous avez été droguée

Même si vous surveillez votre boisson , elle peut avoir été néanmoins contaminée. Si vous pensez que vous pourriez avoir été droguée , fiez-vous à votre instinct. La solution est de vous déplacer vers un lieu sûr. Racontez à quelqu'un la situation que vous croyez avoir vécue et dites-lui que vous avez besoin de son aide ou d'un suivi médical. Si vous ou vos amis remarquez l'un ou l'autre des symptômes suivants, dites-le à quelqu'un et obtenez de l'aide sur-le-champ :

  • Si vous constatez que votre boisson a un drôle d'aspect - qu'il s'agisse d'une poudre quelconque autour du verre ou d'un goût étrange, débarrassez-vous-en sur-le-champ.
  • Si vous vous sentez soudainement très fatiguée ou très ivre et que vous ne savez pas pourquoi parce que vous avez peu consommé d'alcool , vous pourriez subir les effets d'une drogue.
  • Si vous vous réveillez et que vous ne vous souvenez pas des évènements de la veille , ou si vous sentez que quelqu'un vous a agressée sexuellement mais que vous ne vous souvenez pas des détails, cela pourrait être attribuable au fait que vous avez été droguée. Demandez de l'aide sur-le-champ et obtenez un suivi médical.
  • Ne changez pas de vêtements et ne prenez pas de douche; rendez-vous plutôt à l'Urgence . Une fois à l'hôpital, expliquez la situation qui semble être survenue et le personnel pourra vérifier la présence de drogues dans votre corps.

Si vous ne vous rappelez pas ce qui vous est arrivé

L'un des effets du rohypnol et du GHB est la perte de mémoire. Si vous vous réveillez et que vous ne vous rappelez pas des évènements de la veille, ou si vous sentez que quelqu'un vous a agressée sexuellement mais que vous ne vous souvenez pas des détails, ce pourrait être parce que vous avez été droguée.

  • Demandez de l'aide sur-le-champ et obtenez un suivi médical .
  • Ne changez pas de vêtements et ne prenez pas de douche; rendez-vous plutôt à l'Urgence.
  • Une fois à l'hôpital, expliquez la situation qui semble être survenue et le personnel pourra vérifier la présence de drogues dans votre corps.

Pour d'autres resiengments :

La Police d'Ottawa, en partenariat avec Prévention du crime Ottawa - La campagne d'affiches « Sois pas ce gars-là » se démarque en s'adressant directement aux jeunes hommes.

Logo du Prevention du Crime Ottawa   Logo de COCVFF

Logo du Sexual Assault and Partner Abuse Care Program  Logo du Ottawa Rape Crisis Centre

Contactez-nous