Système de reconnaissance de plaques d’immatriculation

Reconnaissance de plaques d’immatriculation

Le Service de police d’Ottawa emploie un système de reconnaissance de plaques d’immatriculation (SRPI), appareil qui aide les policiers à veiller sur la sûreté routière en dépistant une gamme d’infractions au Code de la route, dont les plaques d’immatriculation volées et les conducteurs sans permis ou sous le coup d’une suspension.

Cette technologie a grandement contribué à l’identification de conducteurs qui ne devraient pas être au volant.

Un SRPI est en mesure d’identifier :

  • Plaques d’immatriculation volées
  • Mauvais usage de plaques
  • Conduite sous le coup d’une interdiction (Code criminel)
  • Conduite sous le coup d’une suspension de permis (Code de la route)
  • Conducteur sans permis
  • Validation périmée
  • Personnes recherchées en vertu d’un mandat d’arrestation

Il peut aussi alerter les agents à la présence de véhicules mêlés à des crimes graves ou recherchés en cas d’alerte Amber.

L’appareil relève les numéros de plaque et interroge une base de données provinciale à leur sujet. Si des irrégularités sont détectées, l’agent en est avisé. Le système peut traiter jusqu’à 5000 plaques par heure, et il est également employé par plusieurs autres services policiers canadiens.

« La Police d’Ottawa respecte de strictes directives en matière de confidentialité, en vertu de sa consultation auprès du Commissaire à la protection de la vie privée de l’Ontario, » a indiqué le sergent Cairns. « Les véhicules non pertinents sont immédiatement éliminés de la base de données, tandis que les réponses pertinentes sont conservées au sein du système pendant cinq ans, pour fins de divulgation. »

C’est en 2016 que la Police d’Ottawa adopta la technologie SRPI.

L’achat des appareils SRPI fut financé par le Programme d’amélioration de la sécurité des routes à Ottawa.

Contactez-nous